Encadrement des manifestions : les forces de sécurité dotées de techniques professionnelles

0
561

Les éléments de la Garde nationale et nomade du Tchad (GNNT), de la Gendarmerie et ceux de la Police nationale ont reçu leurs attestations de fin de formation en technique de gestion démocratique des foules sans violence mercredi 17 novembre 2021 au sein de la GNNT. Une formation qui s’inscrit dans le cadre du maintien de l’ordre et de la sécurité des personnes en cas d’un débordement lors d’une manifestation ou de la violence faite aux femmes dans un espace public.

Le coordonnateur du Projet d’appui aux forces de la sécurité du Tchad (PAASIT), Abdoulaye Moyalta Georges souligne qu’un événement insuffisamment préparé, des mouvements mal anticipés, une gestion opérationnelle inadaptée mais aussi un comportement mal maîtrisé peuvent entraîner des conséquences dépassant le contexte initial et générer des troubles importants. Pour cela, dit-il, il importe d’impliquer des forces qui sont professionnelles, formées et entraînées régulièrement. « Voilà pourquoi nous avons intégré cet axe de formation au bénéfice des forces de sécurité intérieure ». Pour lui, le contenu de la formation repose sur : la maîtrise des moyens et des matériels en dotation dans les unités, la connaissance des différentes techniques opérationnelles, la maîtrise des techniques opérationnelles à mettre en œuvre en fonction de la dégradation de l’événement, l’uniformité des techniques employées pour l’ensemble des FSI et la complémentarité des forces face aux événements importants de la nation.

Le secrétaire général du ministère de la Sécurité publique et de l’Immigration, Abdelmoumine Tahir Mahamat, indique que, la formation est un facteur important dans la réussite des missions assignées aux forces de sécurité intérieure. De son avis, en s’attelant à doter les FSI d’un levier de performance majeur, le PAASIT donne les gages d’un réel espoir de croire que l’amélioration des liens entre les FSI et populations, but ultime de ses activités sera atteinte. Au regard de la démonstration pratique faite par les stagiaires, Abdelmoumine Tahir dit que cet exercice s’inscrit concrètement dans cette volonté de rapprochement des FSI avec la population. Il estime que la gestion des foules est le véritable garant de la démocratie, toutes les manifestations doivent répondre à la réglementation et à la législation du pays. Les débordements s’il y en a,  doivent être traités avec déontologie et professionnalisme dans le respect des droits humains élémentaires. La cérémonie est sanctionnée par la remise des attestions à plus de mille quatre cent récipiendaires formés pour le besoin de la cause.

Banbé Mbayam Christian.  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here