Tchad : message à la Nation du PCMT Mahamat Idriss Deby Itno

0
36

Tchadiennes, Tchadiens ;

– Mes Chers Compatriotes.

C’est avec un réel plaisir que je m’adresse à vous, à l’orée de l’année 2022, pour vous présenter mes vœux les meilleurs. Je souhaite à chacune et chacun de vous, ainsi qu’à vos familles respectives, une année de santé, de prospérité et de bonheur. De même, je formule mes sincères vœux de paix, de stabilité, de prospérité et de développement pour notre cher et beau pays, le Tchad, berceau de l’humanité.

L’année 2021 qui tire à sa fin, a été particulièrement difficile pour nous tous. Elle a été marquée par des évènements douloureux, des jours sombres et des moments d’incertitudes.

En effet, cette année a vu disparaitre, tragiquement, le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO, tombé héroïquement sur le champ d’honneur. Il a fait don de ce qu’il possédait de plus cher –sa propre vie, pour défendre la mère patrie.

Mais on ne pleure pas les héros, on les célèbre. Saluons donc, une nouvelle fois, son héroïsme et sa bravoure, qui seront écrits dans le marbre pour l’éternité. Repose en paix, Marechal du Tchad.

Cette perte monumentale a failli plonger notre pays dans le chaos, n’eut été la promptitude de l’Armée Nationale Tchadienne. Notre armée qui a pris, vaillamment, ses responsabilités pour assurer la continuité de l’État, préserver l’intégrité territoriale, raffermir l’unité nationale et garantir la paix, la sécurité et la souveraineté du pays, gravement mises en péril.

Le péril a été repoussé par nos forces armées dont le courage et l’abnégation se passent de tout commentaire. Elles demeurent mobilisées et prêtes à protéger le Tchad et les tchadiens contre toute menace.

Déployés en première ligne de défense de la patrie, nos soldats viennent de bénéficier, en toute légitimité, de la révision de leur statut, de l’ajustement de leur avancement et de la revalorisation de leur traitement salarial.

La première étape d’une réforme majeure de professionnalisation et d’amélioration de conditions de travail du métier des armées, qui constitue pour le CMT, une vocation exaltante.

Sauvé de justesse par l’Armée Nationale Tchadienne du vide institutionnel, de la guerre civile et de l’anarchie, le Tchad s’est fixé un grand rendez-vous, avec une nouvelle ère, qui est la « transition politique ».

Le pari de cette marche vers un Tchad réconcilié et havre de paix, réside dans notre capacité collective à réussir une transition consensuelle, paisible, inclusive, exemplaire et historique.

Une transition dont nous avons achevé la construction du socle fondateur, par la mise en place des principales institutions de la transition, en l’occurrence, un Conseil Militaire de Transition (CMT), que j’ai l’honneur de présider, un Gouvernement de large ouverture, incluant l’essentiel de forces vives de notre nation et dirigé par un Premier Ministre Civil et un Conseil National de Transition (CNT), faisant office de Parlement provisoire.

Ce chantier national est complété par un large éventail de dispositions et mécanismes comme la Feuille de Route du Gouvernement de transition, le Comité d’Organisation du Dialogue National Inclusif (CODNI), le Comité Technique Spécial chargé de la participation des politico militaires (CTS), le Pacte Social avec les leaders syndicaux, pour ne citer que les plus importants.

Sur le même élan, se prépare la tenue prochaine d’un Dialogue National Inclusif avec la participation de tous les fils et filles du Tchad.

Un dialogue sans tabou et souverain qui commencera le 15 février 2022 et dont les conclusions seront pleinement exécutoires, à l’issue duquel, une nouvelle Constitution va être adoptée par voie référendaire et des élections générales, transparentes, libres, crédibles et démocratiques vont être organisées.

De larges consultations de différentes composantes de la société tchadienne ont été organisées, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays à la satisfaction de tous.

C’est le lieu de saluer l’adhésion unanime au principe du dialogue, par les forces vives de notre nation. C’est une étape importante franchie, dans la marche pour la réconciliation nationale.

Nous allons continuer à reconstruire les ponts et les passerelles pour que chaque citoyen puisse retrouver, ce à quoi il a droit au sein de la République, dans le respect des règles qui régissent nos institutions.

Il nous faut donc consolider les acquis de la transition en cultivant la paix et le vivre ensemble par un comportement responsable et patriotique.

Tous les tchadiens, de tous les bords, ont le devoir de se sentir concernés par le processus. Ce processus est celui de la construction d’un nouveau Tchad, réconcilié et fort de l’apport de tous ses fils.

Un Tchad qui s’affirme et qui a un rôle de premier plan à jouer sur l’échiquier régional, continental et mondial.

Mes chers compatriotes.

Sur le plan international, nous sommes résolument engagés à mettre en confiance la Communauté Internationale, pour perpétuer les acquis et gagner son adhésion au processus de transition.

Notre engagement est aujourd’hui reconnu et apprécié par l’ensemble de la communauté internationale. Notre pays a su assurer un leadership constant et continue de jouer un rôle important au plan régional.

Au niveau bilatéral et multilatéral, les organisations internationales et les pays amis, notamment l’Organisation des Nations Unies, l’Union Africaine, l’Union Européenne, la Francophonie, l’OCI, la CEMAC, le G5 Sahel, les États-Unis d’Amérique, la France, l’Italie, le Qatar, la Turquie, la Guinée équatoriale, l’Angola et bien d’autres, ont décidé unanimement d’accompagner le Conseil Militaire de Transition dans sa mission dont l’aboutissement heureux est attendu de tous !

Les Missions diplomatiques du Tchad à l’étranger sont appelées à raffermir davantage nos relations bilatérales et à œuvrer en faveur de la promotion des investissements étrangers, en impliquant fortement la diaspora.

Elles doivent mettre en valeur la diversité culturelle tchadienne et les potentialités touristiques de notre pays, au-delà de leurs missions traditionnelles de représentation, d’information et de protection des tchadiens et des intérêts du Tchad.

Mes chers compatriotes.

Nous devons nous mettre résolument au travail pour améliorer notre environnement socio-économique. Ce qui exige de chacun de nous, à tous les niveaux, une attitude responsable dans la gestion des biens publics.

Sur le plan économique, notre pays poursuit son chemin vers le développement économique et social et ce malgré le contexte de transition.

Notre économie a renoué avec la croissance enregistrant un taux de 3,7% en 2021 et une projection de 4,1% en 2022.

L’ambition de bâtir une économie diversifiée et transformée structurellement, nous engage à accélérer le chantier des réformes, pour permettre au secteur privé de jouer pleinement son rôle de principal acteur de développement.

Dans la même optique, le Gouvernement doit poursuivre la réalisation des projets infrastructurels pour permettre à notre secteur industriel d’amorcer réellement son éclosion.

Pour ce faire, le secteur de l’énergie qui est la principale source de soutien au développement, doit constituer l’une de nos priorités pour l’année 2022. Ainsi, les reformes relatives à la modernisation de ce secteur pour une bonne distribution doivent être implémentées.

Des grands projets amorceront en 2022 leur mise en œuvre dans le but d’augmenter, notre capacité énergétique. Il s’agit de l’interconnexion électrique entre le Tchad et le Cameroun, du Projet d’Énergie Solaire pour le Développement rural au Tchad et d’autres projets dans le secteur de l’énergie solaire qui sont en négociation avec nos partenaires et qui vont contribuer à l’accroissement de l’offre énergétique.

L’amélioration des conditions de vie de nos populations demeure notre priorité. A ce titre, un certain nombre des projets vitaux notamment l’amélioration de l’accès à l’eau potable, le renforcement des services de santé maternelle et infantile, l’appui à la productivité des chaînes de valeur viande et lait et l’appui au développement de la microfinance en soutien à l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes seront mis en œuvre en 2022, pour permettre à notre pays d’accélérer sa marche vers l’atteinte des Objectifs de Développement Durable.

Pour faire face à la question de l’emploi des jeunes et la lutte contre le chômage, la Fonction Publique ouvrira ses portes pour le recrutement de cinq mille (5000) jeunes en 2022. Dans la même veine, l’enveloppe des financements en faveur de l’entreprenariat des jeunes sera revue à la hausse.

2022 sera aussi une année du sport au Tchad. Tous les championnats, dans les différentes disciplines, seront relancés pour offrir un cadre d’épanouissement et d’affirmation à la jeunesse.

Considérées comme le trésor de la nation, les femmes continueront à bénéficier de toutes les attentions du Gouvernement. En 2022, il est notamment prévu la création d’un fonds d’appui aux initiatives féminines et l’adoption de la stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG). Le programme national d’autonomisation des femmes et le projet d’appui à la microfinance des jeunes et des femmes vont également démarrer, à leur grand bénéfice.

Pour assurer le désenclavement du pays, le gouvernement poursuivra, dans l’année qui pointe à l’horizon, le développement des infrastructures routières et aéroportuaires, qui constituent un levier important de la croissance économique.

La protection de l’environnement occupera une place de choix dans notre agenda. Parallèlement aux multiples efforts consentis au niveau national, notre pays a défendu une cinquantaine des projets sur l’environnement, aux dernières assises de la COP26, tenues au Royaume-Uni.

Le développement des nouvelles technologies fait de l’économie numérique un des vecteurs du progrès des pays en voie de développement, à travers les avantages qu’elle procure dans des nombreux domaines.

A cet égard, nous devons faire profiter au maximum de populations les bénéfices des nouvelles technologies par un accès à des services de qualité, à moindre coût pour faire de l’économie numérique, un des leviers essentiels de développement de notre pays.

Mes chers compatriotes.

L’année 2021 a également été une année éprouvante pour notre pays en raison de la pandémie du Coronavirus, et ses variants, qui sévit toujours.

C’est lieu de remercier et d’encourager le personnel de santé qui a fait face avec abnégation, pour la deuxième année consécutive, à la déferlante COVID-19. J’exhorte la population à se faire vacciner, à respecter les mesures barrières et à maintenir la vigilance.

Pour l’année 2022, je vous demande d’avoir foi en notre capacité à affronter tous les défis et à nous relever toujours.

Pour ma part, je suis plus que jamais, engagé et déterminé à œuvrer pour redonner au Tchad, la place qu’il mérite. A cet effet, je vous convie de communier, comme un seul homme, et d’être aux côtés du Conseil Militaire de Transition (CMT) pour une transition exemplaire et réussie.

Nous sommes tous, embarqués dans un même bateau à destination d’un seul port : un Tchad fort par l’unité de ses fils, un Tchad stable, en paix et tourné résolument vers le développement durable, un Tchad de justice et de fraternité.

Bonne et heureuse Année 2022.

Que Dieu bénisse le Tchad.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here