A LA UNE

COMMUNIQUÉ CONJOINT TCHAD-SOUDAN

À l’invitation de Son Excellence le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, Président de Transition, Président de la République, Chef de l’État, le Président du Conseil du Conseil Souverain de Transition du Soudan Son Excellence ABDEL FATTAH AL-BURHAN a effectué une visite d’amitié et de travail à N’Djaména, à la tête d’une importante délégation.

Cette visite qui illustre l’excellence des relations de coopération entre les deux pays, s’inscrit dans le cadre de consultations régulières entre les deux Chefs d’État en vue de renforcer d’avantage le lien séculaire et la fraternité qui unissent les deux peuples.

Au cours de cette rencontre, les deux Chefs d’État se sont entretenus sur des questions d’intérêt commun dans divers domaines.

Au titre de la coopération bilatérale, les deux Présidents se sont félicités du soutien réciproque et le respect qui guident les relations entre les deux pays et ont réaffirmé leur volonté d’œuvrer en permanence pour les renforcer davantage.

Par ailleurs, les deux Chefs d’État ont souligné la nécessité de tenir la Grande Commission Mixte de Coopération, en vue de réactiver tous les accords et mécanismes sur les plans diplomatique, sécuritaire, économique, technique, social et culturel.

Les deux Chefs d’État ont salué les pertinentes recommandations issues de la Conférence de El-Genena tenue en 2018, qui touchent plusieurs domaines et dont la mise en œuvre connait quelques difficultés.

A cet égard, ils ont renouvelé leur engagement à poursuivre la mise en œuvre desdites recommandations.

Abordant la situation sécuritaire dans la zone frontalière, les deux Présidents ont exprimé leurs préoccupations face à la multiplication des conflits intercommunautaires qui ont causé plusieurs pertes en vie humaine.

A cet effet, ils ont souligné l’urgence de renforcer la capacité opérationnelle de la Force Mixte Tchad-Soudan, pour faire face aux défis sécuritaires qui sont de plus en plus fréquents dans la zone frontalière des deux pays en établissant des relations directes et continues entre les différents corps concernés, notamment la Défense, la Sécurité et la protection des réfugiés et déplacés.

Aussi, les deux Chefs d’État ont-ils mis un accent particulier sur les échanges d’information et de renseignements entre les services de sécurité des deux pays ainsi que la coopération judicaire. De même, les deux parties conviennent de la nécessité d’engager des actions fortes et conséquentes pour contenir l’immigration irrégulière et le trafic des armes.

Ils ont décidé de tenir le forum transfrontalier sur la sécurité et le développement avant la fin de l’année à Abéché, dans le prolongement des forums Amdjarass I et II.

En outre, ils ont soulevé la nécessité d’opérationnaliser la Force Mixte Tripartite Soudan/RCA/Tchad créée le 18 janvier 2005 à Khartoum pour la lutte contre l’insécurité aux frontières communes des trois pays.

Son Excellence le Président du Conseil de Souveraineté a exprimé sa gratitude pour l’appui du Tchad au processus de paix de Juba et la remercié pour l’accueil des réfugiés soudanais.
Ils ont convenu de travailler ensemble avec des partenaires pour leurs retours.

En tant que garant de l’Accord de Juba entre le gouvernement soudanais et les mouvements armés (03 octobre 2020), le Tchad a réitéré son engagement pour son suivi et son application.

Pour marquer cet engagement, le Tchad a désigné l’Ambassadeur ACHEIKH IBNI OUMAR, point focal pour la mise en œuvre dudit Accord.

Sur la crise libyenne, les deux Chefs d’État ont exprimé leur préoccupation sur la menace de déstabilisation que présente la situation sécuritaire de ce pays frère sur les pays voisins.

Sur le plan régional, ils ont également exprimé leur préoccupation face à la persistance des groupes terroristes au Sahel et leur extension sur le continent.

S’agissant des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, les deux Chefs d’État ont évoqué la nécessité de la redynamisation de ces échanges à travers le Port Soudan et conformément aux accords signés à cet effet.

Les deux parties ont souligné l’urgence de matérialiser au plus vite le projet de chemin de fer Tchad-Soudan et les infrastructures routières qui facilitent les transactions économiques et commerciales.

Fait à N’Djamena, le 29 janvier 2023

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Campagne référendaire : Laoukein Kourayo Médard « arme » le Logone Occidental pour le « OUI »

Le chef de mission pour le Logone Occidental, le ministre d’Etat,  ministre  de la Production …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *