#DNIS : « Notre devoir c’est de faire qu’on ait une conscience claire de notre responsabilité », Gali Nghoté Gata

Dans ses propos à la reprise des travaux, ce samedi 03 septembre, Gali Ngoté Gatta a fait un bref compte rendu des négociations avec les groupes qui sont restés jusqu’ici sur leurs positions.

Selon lui, dans le cadre d’une large concertation, le présidium a désigné un vice-président et un rapporteur en plus du comité des religieux et des sages pour écouter tout le monde. Ils ont recueilli les désidératas et que le mandat des négociateurs ne prend pas fin pendant que la plénière continue les travaux.

« Notre devoir c’est de faire qu’on ait une conscience claire de notre responsabilité », précise-t-il avant de poursuivre qu’il se « porte garant que toute structure qui tenterait de travailler en dehors de la plénière m’aura en face. Je ne jouerai pas avec la souveraineté de la plénière ».

Sur le rapport du CODNI, Gali Nghoté Gata, a soutenu qu’au nom de la plénière, ils ont le droit de lire, relire et critiquer le travail du CODNI. « Si nous ne travaillons pas sérieusement sur le document, la responsabilité de la plénière sera engagée ». Il demande à la fin à la plénière d’être solidaire et unie.

À propos de Henry Badoum

Vérifier aussi

وزير الإعلام الناطق الرسمي باسم الحكومة عبدالرحمن غلام الله يوضح الحصيلة الاخيرة للأحداث الأخيرة في منطقة منقلمي بولاية قيرا

جاء ذلك علي هامش اختتام أعمال الجلسة الصباحية من جلسات الحوار الوطني الشامل والسيادي حيث …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *