A LA UNE

Enquête sur le président : entre une cabale diplomatique et géopolitique 

Depuis quelques jours, les tchadiens ont appris par le biais des médias français que le président de la République Mahamat Idriss Déby Itno qui vient à peine d’entamer son mandat, est visé par une enquête préliminaire ouverte en France par le parquet national financier, pour détournement de fonds publics et recels. L’affaire serait la suite d’une enquête Mediapart qui remonte en 2023 faisant état de dépenses s’élevant à plus de 900 000 euros pour l’achat de costumes, de chemises et de vêtements de luxe. 

L’enquête bien que préliminaire, a laissé plus d’un tchadien perplexe et pantois. La présidence de la République n’a pas jusqu’ici réagi mais plus d’un tchadien estime qu’au nom de la souveraineté du pays et du statut du président qui incarne toute une nation, il est inconcevable de jeter de l’anathème sur ce dernier. La définition du principe de compétence universelle énoncé par certains observateurs est-elle suffisante pour accuser la plus haute autorité du pays pour détournement de fonds publics ?.  

Une rétrospective dans les affaires similaires en Angola, au Gabon entre autres, permet de s’interroger sur le fondement de ces crimes dont le président Mahamat Idriss Déby Itno est accusé. D’abord, il est un fait que le président de la République, dans ses sorties officielles, arbore rarement les costumes dans son accoutrement. Pourquoi dépenserait-il plus de 500 millions de Fcfa pour ne pas en faire usage? De ce premier point de vue, il manque du réalisme dans cette enquête préliminaire que beaucoup d’analystes qualifient simplement de cabale. Les éléments d’appréciation prouvent que même dans les affaires précédentes avec d’autres pays, c’est toujours dans des périodes où ces dirigeants veulent véritablement prendre le destin de leurs pays en main que ces révélations voire ces enquêtes sont ouvertes. Est-ce une coïncidence de l’histoire ?

Dans un éveil appréciable, le fait est que le 21ème siècle ne ressemble en rien au 19ème ou au 20ème siècle. Le Tchad comme beaucoup d’autres pays africains sont dans une dynamique de construire des relations de coopération basées sur le respect mutuel. Ces rapports doivent exister en tenant compte du respect de la souveraineté de tous. La sérénité du président Mahamat Idriss Déby Itno est la preuve qu’il ne se reproche de rien mais mieux qu’il est respectueux du peuple français. Les autorités judiciaires françaises doivent dans cet esprit, mettre fin à cette campagne creuse à travers certains médias.

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Taekwondo: Quelles leçons tirées de la prouesse de Betel Casimir ?

La toile s’enflamme depuis ce midi. Une flamme causée par Betel Casimir quand il y …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *