Sécurité régionale : Le G5 Sahel à l’épreuve d’une restructuration

Une réunion extraordinaire des ministres de la Défense des pays membres du G5 Sahel a lieu ce 10 janvier 2023 à N’Djaména. Précédée par la rencontre du comité de défense et de sécurité de l’organisation, cette réunion s’est penchée sur le réaménagement de l’organisation après le retrait du Mali.

Le président de la conférence des ministres de la Défense du G5 Sahel, le ministre tchadien des Armées, Daoud Yaya Brahim est sans équivoque. Après le retrait du Mali, le G5 Sahel connait des difficultés « sur  le plan stratégique, opérationnel et tactique » avec des changements certains dans la mission de la force militaire conjointe de l’organisation. La rencontre extraordinaire de N’Djaména a pour mission de valider le concept stratégique de la force conjointe du G5 Sahel pour l’adapter au nouveau contexte.

En déplorant le retrait du Mali, Daoud Yaya Brahim précise que l’ennemi commun n’a pas changé et le terrain de l’opération est toujours le même. Il exprime son souhait de voir le Mali réintégrer l’organisation un jour. Mais déjà, il appelle les pays membres actuels à plus de coopération, de mutualisation des efforts, de renforcement des capacités des forces de défenses et de sécurités et à la mise en commun des ressources pour venir à bout de la menace sécuritaire dans l’espace communautaire.

Au début d’une nouvelle année, le président de la conférence des ministres de la Défense du G5 Sahel, Daoud Yaya Brahim, formule ses vœux pour de nouvelles perspectives dans l’espace communautaire. Il veut une année 2023 de paix, de stabilité, de sécurisation des populations et du développement des secteurs socioéconomiques dans le Sahel.

Blaise Mbaïadoumbeye    

 

À propos de Henry Badoum

Vérifier aussi

Portrait: Gal Mahamat Achakir Youssouf, le choix d’un métier par vocation

Le Général Mahamat Achakir Youssouf, c’est de lui qu’il s’agit. Un officier supérieur de l’Armée …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *