A LA UNE

Bitumage des routes : les usagers se plaignent des dommages

Dans le souci de remédier aux problèmes d’infrastructures routières à N’Djamena , les autorités de transition ont relancé plusieurs chantiers aux arrêts depuis longtemps dont l’axe qui prend sa source du 10 octobre en passant par le Lycée de Gassi dans le 7eme arrondissement et celui de  Ngabo carré 23 dans le 8eme arrondissement.

Sur ces deux axes, la visibilité est presque nulle à cause de la poussière soulevée par les camions sur les chantiers alors qu’il est encore 10h du matin lorsque nous nous sommes rendus sur ces lieux le 24 octobre 2023. « Nous mangeons de la poussière tous les jours ici. Au lieu que la société en charge des travaux arrose de manière régulière, ils le font deux ou trois fois par jour. Ce qui est aberrant, ce qu’il n’arrosent que dans les après-midis», se plaint Nangmadji, agent commercial installé devant le Lycée de Gassi.

« Cela cause parfois des accidents. Puisque la visibilité est très floue. Vraiment c’est sérieux», renchérit le couturier Ervé.

Toutefois, Tchouozabo Pallai, chef du chantier de la route passant devant le Lycée de Gassi dit qu’ils font l’arrosoir de 5 à 6 fois par jour mais cette voie est beaucoup sollicitée. « Nous arrêtons le travail à 18heures. Après le travail, on ne peut pas continuer à arroser quand même. S’il y a des accidents, ce n’est plus de notre responsabilité », se défend-t-il.

Si sur l’axe de Gassi, quelques gouttes d’eau tombent sur le sol, celui de Ngabo carré 23 est carrément dans le désert. Les gravies sont déposés en tas sur la voie sans être arrosée. A ajouter le calvaire  des personnes souffrant des maladies respiratoires et le déclenchement d’autres anomalies telles que le rhume.

Kary  Amadou, stagiaire

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Gestion des retraités : La moitié des arriérés est déjà payée

Le directeur général de la Caisse des retraités civils du Tchad (Crct), Laring  Baou, fait …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *