A LA UNE

Promotion du lait local : les organisations pastorales demandent le soutien du gouvernement

Les Organisations pastorales ont fait un point de presse à l’occasion de la journée mondiale du lait, placée sous le thème au niveau national : « Lait, un aliment indispensable stratégique pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire du Tchad ». L’activité s’est déroulée ce 1er juin 2024.

Les organisations pastorales notamment, KAWTAL COPAFIB-Tchad/RBM, APESS-Tchad et les acteurs de la filière lait ont célébré cette journée pour promouvoir le lait local et plaidé auprès du Gouvernement tchadien à travers le ministère de l’Elevage et des Productions animales. Selon le président du comité d’organisation, Ahmat Adoum Aboulfathi, la stratégie nationale de l’offensive lait qui vise à booster le potentiel de la filière lait dont dépendent la survie des millions de producteurs/productrices, des consommateurs et d’emplois de milliers jeunes et des femmes.

À la suite des efforts réalisés par les acteurs de la filière dans la promotion du lait local, d’après Ahmat Adoum Aboulfathi, les différentes organisations pastorales et les producteurs ont entamé un processus bien soutenu et inclusif qui va aboutir à l’élaboration d’un plan d’action national lait proposant des actions concrètes de promotion de la filière lait local au Tchad. Cette belle dit-il, doit continuer son chemin. Elles sollicitent le ministère de tutelle et les Partenaires Techniques Financiers (PTF) d’appuyer les Organisations pastorales et tous les acteurs de la filière afin de pouvoir atteindre l’objectif qui est « Consommons ce que nous produisons localement pour une souveraineté alimentaire ».

Poursuivant, Ahmat Adoum Aboulfathi indique que les organisations pastorales et les acteurs prévoient pour le Tchad à l’horizon 2027, une production additionnelle de 74,2 millions de litres de lait frais local, faisant passer la production nationale de lait de 148,4 millions à 222,5 millions de litres. L’augmentation de la part du lait issu du cheptel local dans le volume global de lait traité par les différentes catégories des centres laitiers passera à au moins 20%. Tout ceci créera 1200 emplois principalement pour les femmes et les jeunes, précise le président du comité d’organisation.

« Nous organisations pastorales à savoir : KAWTAL, COPAFIB-Tchad/RBM, APESS-Tchad et les producteurs/productrices BEIDA et AL-KHIZA, attendons de l’Etat, Institutions régionales et Internationales et les PTE, des mesures rapides et efficaces pour le financement et la mise en place d’une Plateforme pour la promotion des chaines de valeur du lait local à travers un plan d’action national lait élaborés par l’ensemble des acteurs intervenant dans le secteur ; des millions de personnes sont concernées », conclut-il.

Noukoumon Salomon

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Agriculture intelligente : Le CORAF et l’ITRAD forment pour son implémentation

Il se déroule du 30 mai au 1er juin 2024 à N’Djaména un atelier de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *