Commissions mixtes : ficeler des projets bancables

Une réunion de haut niveau s’est tenue ce matin au ministère des Affaires étrangères. Elle a regroupé les secrétaires généraux des  différents ministères et présidents des institutions publiques et parapubliques autour de la secrétaire d’État aux Affaires étrangères, Isabelle Kassiré Housna.

Cette rencontre est un cadre permettant aux participants d’échanger leurs points de vues, de faire des propositions et des suggestions pour la préparation des différentes commissions mixtes liant le Tchad aux pays limitrophes et autres. Les différents départements ministériels doivent s’approprier les commissions mixtes en proposant des projets bancables lors de ces différentes commissions mixtes d’où cette réunion.

Présidant les travaux, la secrétaire d’État aux Affaires étrangères, Isabelle Kassiré Housna a fait la situation des commissions mixtes tenues avec les pays africains. Sur les 54 pays africains, le Tchad a tenu au moins une session de commission mixte avec 11 pays notamment le Cameroun, la RCA, le Nigéria, l’Égypte, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, le Soudan, le Niger, le Burkina Faso et la Guinée Équatoriale. Outre ces pays, informe la secrétaire d’Etat, le Tchad a mis en place deux cadres de commissions mixtes avec l’Afrique du sud et le Rwanda. Cependant, confie-t-elle, aucune session ne s’est tenue avec ces pays. De plus des démarches sont en cours pour la signature d’un Accord cadre pour la mise en place d’autres commissions mixtes avec le Gabon, le Kenya et le Mali.

Serge Nekoulko Nadjingar

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Cherté de vie : le CESCE appelle à des actions urgentes

Le Conseil Économique, Social, Culturel et Environnemental (CESCE) a clôturé les travaux de sa première …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *