Etat de droit : « Dire le droit et rendre la justice aux justiciables »

Le ministre d’Etat, ministre de la justice, garde des sceaux, chargé des Droits humains, Abderahim Bireme Hamid et le secrétaire d’Etat à la justice et aux droits de l’homme, Dr Sitack Yombatina Béni ont reçu tour à tour le mardi 16 janvier 2024, les représentants de l’ordre des avocats, ceux de la Chambre nationale des huissiers ainsi que la chambre des notaires.

Le Barreau du Tchad après avoir remercié le ministre de la justice pour l’intérêt qu’il a accordé au barreau du Tchad s’est appesanti sur certaines préoccupations qui entravent le bon fonctionnement de la justice. Il s’agit selon eux, du toilettage du fichier des ressources humaines et les nominations qui ne respectent pas les qualifications requises, du contrôle des diplômes des magistrats et greffiers qui ne sont pas du domaine, de la tarification du frais des actes de greffe payant ou non payant à hauteur 5000 fcfa, entre autres.

Les huissiers de leur côté ont fait comprendre au ministre que les commissaires-priseurs de justice œuvre dans l’intérêt d’une bonne administration à travers la qualité de ses prestations. A ce titre, ils disent qu’ils sont au début et à la fin du procès. Pour eux, rendre justice, c’est donner satisfaction à la partie qui respecte la loi. Ils ont déploré que l’autorité de la justice soit bafouée. Ils soutiennent que même les autorités bien placées au niveau de l’Etat ne s’embarrassent pas de dénigrer la justice. Les huissiers demandent que l’Etat lui-même se soumette aux décisions de justice définitives en s’exécutant, donnant ainsi le bon exemple.

Les représentants de la chambre des notaires ont plaidé pour la nomination des notaires qualifiés. Ils n’ont pas perdue de vue, le phénomène d’établissement des faux actes de vente y compris des établissements des testaments sans preuve pour hérédité. Ils ont décrié le non-respect de chaque corps dans sa profession dans le système judiciaire. Eux également ont marqué leur disponibilité d’accompagner la nouvelle équipe dans sa noble mission.

Après ces doléances et propositions, le ministre de la Justice, Abderahim Bireme Hamid et le secrétaire d’Etat Sitack Yombatina Béni ont informé à l’assistance de la tenue d’un forum sur les droits de l’homme permettant d’expliquer de fond en comble à la population la mission assignée à chaque corps au niveau de la justice.

Banbé Mbayam Christian

À propos de ATPE

Vérifier aussi

حزب حركة الخلاص الوطني التشادية يعلن اطلاق انشطته السياسية رسميا

أعلن عصر يوم الخميس 11 من أبريل 2024، رئيس حزب حركة الخلاص الوطني التشادية المستشار …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *