A LA UNE

Formation professionnelle :120 jeunes reçoivent leurs attestations accompagnées des kits

La  Maison  nationale de la Femme (MNF)  a organisé une cérémonie de fin de formation et de remise des kits  le mardi 27 juin 2023 des jeunes.

Les 120 jeunes ont été formés dans les domaines de l’hôtellerie, informatique, pâtisserie, alphabétisation fonctionnelle et couture. Les  kits  sont composés des machines à coudre, des blouses et de la farine du blé. Durant trois mois pour certains, deux à un mois pour d’autres,  les lauréats des 8ème et  9ème  promotions  du programme de  la Maison nationale de la Femme, expriment  leur satisfaction. «  Nous  avons reçu  de bons enseignements  et orientations. Nous sommes  satisfaite de la qualité de la formation qu’offre la Maison nationale de la Femme. Nous sommes prête  à  travailler n’importe où », se félicite  Maitaouga  Justice, hôtelière.

La cheffe de service formation et orientation à la MNF, Moudalbaye Monique a dit que le but premier de ladite maison est de rendre autonome les couches vulnérables sans distinction de rang, d’ethnie et de religion. « Cette formation vous aidera à faire au chômage.  je conseille de faire preuve de professionnalisme et d’abnégation », rappelle-t-elle.

Pour  la directrice générale de la Maison nationale de la Femme, Maimouna Abdelkérim Adam Koulbou, ces  attestations doivent  servir boussole aux  récipiendaires. « Vous avez  déjà  les outils nécessaires pour changer votre vie. Et je vous exhorte de faire bon usage des  kits  », a-t-elle  conseillé.

La  Secrétaire générale adjointe du ministère de  la Formation professionnelle, des  Métiers et  la Microfinance Mbaïro Tog-Maye Rémadji représentant  le ministre,  la formation est la clé  de développement d’un pays donc les lauréats doivent être  fiers.

Apolline Moudalbauye, Secrétaire  générale du ministère du Genre et de la Solidarité nationale représentant  la ministre, de son côté, dit être satisfaite. « Cette  formation permettra aux jeunes d’être sur le marché de l’emploi  avec  plusieurs  qualifications. Le ministère du Genre ne ménagera aucun effort pour la formation et l’encadrement des jeunes filles. L’autonomie de la femme tchadienne en général celle des jeunes filles en particuliers, passe obligatoirement par la formation et cela est la préoccupation des autorités de transition », a-t-elle conclu.

Kary   Amadou,  stagiaire

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Rotary International: Oeuvre pour la paix au monde

Le président du comité d’organisation de la 42eme conférence du District 9150 du Rotary International …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *