A LA UNE

Province du Chari Baguirmi : « La destruction de la faune et de la flore constitue une menace à la sécurité », Ahmat Abdallah Fadoul, Gouverneur

  • Plus spécifiquement les 130km (Département du Chari) partagés avec le Cameroun peuvent constituer la principale porte d’entrée des terroristes ou bandits du côté du Chari-Baguirmi ;
  • Même s’il est du pouvoir discrétionnaire de son Excellence, Monsieur le Président de la République, la permanente instabilité des autorités administratives pourrait être une source d’insécurité ;
  • La vaste étendue (61 405km) de la Province non couverte suffisamment par les agents de sécurité, le réseau téléphonique et son enclavement sont des menaces à la sécurité ;
  • La prise en charge sociale tardive des agents de sécurité ;
  • L’accaparement excessif des champs entourés par des trous est source de conflits intercommunautaires et menace le vivre ensemble ;
  • Immixtion have de la justice de N’Djaména dans des règlements des conflits fonciers opposants des villageois ;
  • La destruction de la faune et de la flore constitue une menace à la sécurité ;
  • La détention illégale des armes et des effets militaires sont sources d’insécurité ;
  • Insuffisance des Forces de Défenses et de Sécurité et de moyens financiers sont un grand problème ;
  • Le phénomène aggravant est l’action des coupeurs de route, des braconniers, des voleurs de bétail et des véhicules à mains armées ;
  • La situation d’insécurité imposée par la rébellion du feu Djibrine DASER qui à Korbol (Département situé entre trois provinces) depuis belle lurette ;
  • La situation d’insécurité imposée par le conflit entre arabes et mousgoums dans le Logone-Chari au Cameroun occasionnant l’arrivée massive des Réfugiés Camerounais dans le Département du Chari ;
  • La situation d’insécurité alimentaire et sanitaire imposée par l’arrivée des sinistrés à Koundoul ;
  • La mauvaise gestion des couloirs de transhumance et des aires de stationnement crée une porte à l’insécurité ;
  • La longévité de certains responsables des forces de défenses et de sécurité dans une localité rend responsables des forces de défenses et de sécurité dans une localité rend inefficaces les renseignements ;
  • La consommation des produits prohibés et de contrebande par les jeunes est une menace à la sécurité.

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Coopération : l’AFD appuie la lutte contre les inondations dans la ville de Moundou

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Passalé Kanabé Marcelin, a échangé ce mercredi 21 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *