Province du Moyen Chari : le ministre de la Communication recommande aux médias la diversification de leurs contenus

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Aziz Mahamat Saleh dans le cadre de la mission de suivi-évaluation des médias dans la partie méridionale du pays, a pris part à la restitution du rapport de la province Moyen Chari  présenté par l’équipe mandataire, le lundi 14 août 2023.

Le rapport des missions dirigées par l’inspecteur générale du ministère de la Communication, Djibrine Mahamat Adam dans les stations provinciales de l’Office national des médias audiovisuels de Sarh et de Kyabé, il ressort principalement le manque des matériels et des ressources humaines qualifiées. Le secrétaire général du ministère Mbaïdiguim Elon en faisant lecture des recommandations, a fait mention du souhait des responsables d’être capables de satisfaire les besoins locaux en matière d’informations. Les chefs de station de cette province ont émis le vœu d’arriver à une autonomie de gestion financière.

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Aziz Mahamat Saleh a félicité le travail abattu par les équipes de terrain tout en faisant siennes toutes les recommandations. Il a relevé un vrai problème de gestion du personnel de l’ONAMA. « Il y a une concentration du personnel à N’Djamena. Il faut qu’il soit affecté dans les provinces. Et ça, ce n’est pas négociable », a martelé le ministre. Aziz Mahamat Saleh a mis l’accent sur une gestion optimale des moyens financiers tout en fustigeant le fait que certaines stations ne disposent pas de comptes bancaires. Selon lui, il faut que tous les chefs de station aient des manuels de gestion comptable.

Diversifier les contenus

Face aux chefs des services déconcentrés de l’Etat, le ministre de la Communication a souligné que l’ONAMA est un outil de communication mis à la disposition de la population. Ils doivent l’utiliser pour communiquer sur leurs activités en faveur des habitants de la province. Selon le chef de département et de part son expérience d’ancien gouverneur, les agents de l’ONAMA ne sont visibles sur le terrain que quand une autorité a une activité officielle. Il dit qu’il faut changer de cap pour toucher les réalités des populations. Cela doit passer par la diversification des programmes en étroite collaboration avec tous les services au niveau régional. Le porte-parole du gouvernement appelle à une collaboration accentue avec les médias privés et confessionnels de la province. A titre d’exemple, il a cité la communication autour de l’évolution de la transition et le projet de constitution. Les médias doivent faire large écho pour que la population au moment opportun fasse son choix.

Aziz Mahamat Saleh a, pour conclure, informer que le ministère travaille dans le sens de la mise en place des délégations. Car, le ministère de la Communication est le seul département qui ne dispose pas jusqu’ici des délégations. Selon lui, l’Agence Tchadienne de Presse et d’Edition et la Coordination générale du passage de l’audiovisuel analogique au tout numérique vont s’installer dans les provinces. Donc, il faut un cadre de coordination globale.

Badoum Oumandé Henri, envoyé spécial

À propos de ATPE

Vérifier aussi

رئاسة الجمهورية: رئيس الفترة الانتقالية يطلق موقعه الإلكتروني الشخصي ويعرض كتاب يعرض سيرته الذاتية

أطلق رئيس الفترة الانتقالية الجنرال محمد إدريس ديبي رئيس الجمهورية الموقع الالكتروني الشخصي لفخامته كما …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *