A LA UNE

10ème congrès ordinaire de l’UJT : Le gouverneur élevé comme membre d’honneur

Le gouverneur de la province du Moyen Chari, le général Ousman Brahim Djouma a officiellement lancé le dixième congrès ordinaire de l’Union des Journalistes Tchadiens ce 12 juillet 2023 à Sarh, chef-lieu de ladite. La cérémonie s’est déroulée en présence des différents responsables de la localité, des organisations et institutions de l’Etat ainsi que des journalistes venus de plusieurs provinces du pays.

Plus de 150 journalistes ont pu effectuer le déplacement de Sarh. Du publics comme du privés, ils y sont venus pour débattre des sujets qui intéressent l’union. C’est à travers le thème « Le journaliste Tchadien face à la recrudescence des conflits et des discours de haine à l’ère du numérique » que les discussions se baseront. Au vu de leur travail, « Je remercie tous les journalistes de la province du Moyen Chari pour leur travail abattu dans l’impartialité et dans le professionnalisme » a déclaré le gouverneur le général Ousman Brahim Djouma. Mais D’emblée, c’est la présidente du comité d’organisation, Madame Dorothée Fakolné qui a pris la parole pour présenter ses civilités à l’assistance. Dans son mot de circonstance, elle a rappelé le processus ayant conduit à la mise en place de l’équipe organisationnelle qu’elle a l’honneur de diriger.

Il s’en est suivi les périples rencontrés au cours des différents travaux effectués pour parvenir à l’effectivité de ce congrès. Que ce soit de l’attribution des responsabilités et des tâches, au choix du lieu qui doit abriter les assises ou que ce soit les thèmes à débattre pendant ce congrès, la présidente n’a occulté aucun aspect. S’excusant des imperfections et des obstacles, elle a souhaité un plein succès aux travaux.

Pour le président sortant de l’UJT, Abbas Mahamoud Tahir, c’est un moment phare pour l’union, car les congressistes auront a découvrir le rapport moral qui retrace les différentes activités effectuées durant son mandat. Il a reconnu que depuis sa création, les congrès de l’UJT se tiennent à échéance. Cependant, déplore t-il que les obstacles liés à la bonne marche de l’Union sont connus de tous. Notamment, le phénomène Covid-19, le changement politique intervenu au sommet de l’Etat à la mort du Maréchal Idriss Déby Itno en 2020 et bien d’autres. Ce qui a impacté sur le déroulement programmé des activités mentionne le président avant de préciser que l’union ne cesse de défendre la cause des journalistes surtout ceux arrêtés ou emprisonnés.

Présente à cette messe des journalistes, la représentante de la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) Madame Evelyne Fakhir Kanassawa a rappelé le rôle de son institution avant décliner les offres de formations effectuées et placées à son actif. « Le journaliste sait tout mais ne dit pas tout » paraphrase t-elle pour exhorter les congressistes au professionnalisme et à choisir les hommes qu’il faut à la place qu’il faut. En ouvrant officiellement les assises, le gouvernement a relevé que les journalistes et les éléments des forces de défense et de sécurité travaillent ensemble et sont des bons amis et collaborateurs. Pour finir, il a rassuré tous les participants de son soutien pour la réussite de la rencontre et un pour un agréable séjour.  Les assises prendront fin le 14 juillet 2023, à l’issue desquelles, une nouvelle équipe dirigeante sera mise en place par les membres présents.

Napoléon Ngaoundi

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Médias : « la RNT doit couvrir tout le pays avec des programmes adaptés….»

Ce 13 février, est célébrée la Journée mondiale de la radio avec pour slogan de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *