ABN : des bonnes stratégies d’investissement pour lutter contre la pauvreté

Le Tchad abrite les 07 et 08 décembre 2022, la session extraordinaire des experts suivie de la 41ème rencontre ordinaire du conseil des ministres membres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).

Pour la session extraordinaire des experts, la représentante de la coopération allemande au Tchad, Mme Jeanine Rutmier a précisé que son pays est un partenaire de longue date de l’ABN dans le domaine de l’eau, de l’énergie à travers le programme GIZ. Elle a informé que le gouvernement allemand entend financer l’ABN d’ici le premier trimestre de l’année 2023 d’un montant d’un million d’Euro pour renforcer ses activités. « Nous attendons vos recommandations et suggestions à travers cette session extraordinaire. Le gouvernement de la République fédérale d’Allemagne est prêt à accompagner cette communauté », note la représentation de la coopération allemande au Tchad.

Le secrétaire exécutif de l’ABN, Abderahim Bremé Hamid, note que cette session extraordinaire se tient pour la vie de la communauté . Car, elle marque la charte de l’eau qui a été adoptée en octobre 2022 ici à N’Djamena, dont l’on attend sa mise en œuvre. Il a mentionné qu’au cours de la session précédente, les experts ont examiné des documents sur le budget, le fonctionnement, l’organisation et surtout la construction du siège de l’ABN au Niger d’un montant de trois milliards de frs CFA.

Le ministre de l’Energie, de l’Eau et de l’Environnement du Burkina Faso, Dr Augustin Kaboré, président du conseil des ministres de l’ABN a déclaré que l’organisation sous régionale regroupe 9 pays à savoir le Benin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Cote d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigéria et le Tchad et compte plus de 160 millions d’âmes. Pour lui, à travers cette rencontre, il y a lieu d d’initier des stratégies dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et de la péché, qui sont des opportunités pour lutter contre le chômage en milieu jeune.

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, le tchadien, Alio Abdoulaye Ibrahim trouve que le développement du bassin est une œuvre qui tient à cœur ses membres. A travers ces rencontres, les décisions qui seront prises seront appliquées. « On a une volonté commune au grand bénéfice de nos populations ».

DJimet Biani

À propos de Henry Badoum

Vérifier aussi

Ministère de la Communication : le plan de carrière des agents au centre des préoccupations

Le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Aziz Mahamat Saleh, a rencontré ce lundi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *