Accidents de la voie publique : L’Onaser assiste les victimes

En marge de la célébration de la journée mondiale du souvenir des victimes de la circulation routière, la présidente du conseil d’administration de l’Office national de la sécurité routière(Onaser), Emilienne Mala accompagnée du directeur général dudit office Ignabaye Claude Ignera, de leur staff et les médias se sont rendus au chevet de quelques personnes victimes de la circulation routière dans les quartiers Atrone (7ème arrondissement) et Djari (8ème arrondissement).


« La route ne tue mais c’est nous qui tuons » a chanté un artiste camerounais donc soyons prudents lorsque nous sommes aux volants de nos engins. Les accidents de la route entrainent des pertes économiques considérables pour ceux qui en sont victimes, leurs familles et leur pays. Ces pertes proviennent du coût des traitements et des pertes de productivité pour ceux qui en meurent ou restent handicapés à la suite de leurs blessures, ainsi que les membres des familles qui doivent interrompre leur travail ou leur scolarité pour s’occuper des blessés.

« En cette journée solennelle de célébration des victimes des accidents de la circulation, nous voudrions, au nom du gouvernement de transition, et particulièrement, au nom de Madame Fatimé Goukouni Weddeye remettre symboliquement quelques kits composés d’un ordinateur, un fauteuil roulant , des prothèses, des béquilles et une somme de 500 000 FCFA à quelques victimes et familles pour témoigner de la compassion et de la solidarité du gouvernement de transition à leurs égards » a déclaré le directeur général de l’Onaser, Ignabaye Claude Ignera.

Les victimes des accidents de la circulation routière notamment Rimtébaye Djelassem Dangar du quartier Atrone et Kaltouma Hamid du quartier Djari ont reçu respectivement un ordinateur et un fauteuil roulant. En plus de l’ordinateur et du fauteuil roulant ils ont reçu chacun une enveloppe leur permettant à régler les factures des soins.

Pour la présidente du conseil d’administration de l’Office national de la sécurité routière(Onaser), Emilienne Mala, les accidents de la route ce n’est pas un fait virtuel, c’est la réalité. Emilienne Mala de poursuivre que la plupart des accidents de la route au Tchad sont dus à l’incivisme, c’est pourquoi elle appelle les usagers de la route à une conduite responsable et prudente.


Serge Nekoulko Nadjingar

À propos de Henry Badoum

Vérifier aussi

Le tabac : un produit nuisible pour la santé humaine

Le Tchad a promulgué la loi du 10 juin 2010 interdisant de fumer dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *