Baccalauréat 2023: les devantures des centres d’examen sont érigées en lieu de business

Depuis ce lundi 19 juin 2023, les épreuves de baccalauréat se déroulent sur toute l’étendue du territoire national. Aux différentes entrées des centres d’examen, longent des commerçants opportunistes et autres businessmen. Parmi eux, l’art culinaire prédomine. Un tour au lycée Félix Éboué (centres NDJ Éboué 1 et 2) a permis de faire un constat.

Ils sont vendeurs de diverses nourritures et autres fournitures scolaires et nombreux à s’installer au mur facial du lycée Félix Éboué. Sandwiches, jus d’oseille, gâteaux, poissons grillés, criquets, cacahuètes, pommes de terre, bonbons, pour ne citer que ceux-ci. Les commerçants attendent les candidats au sortir des salles d’examen.

A la question de savoir qui leur a autorité de s’installer autour du centre, le proviseur Dingamnayal Sayam répond qu’il ne s’agit pas de son champ d’action et renvoie la responsabilité à la mairie centrale. Mais selon les commerçants, chacun est venu s’installer de lui-même sans aucune formalité.  Dès lors, aucun agent de la mairie ne s’est pointé pour exiger une quelconque taxe. Tous témoignent être à la recherche du gain-pain et du bénéfice circonstancielle.

Selon Abdéraman Yacoub, 44 ans révolus et vendeurs de biscuits et de bonbons, c’est de la maison qu’il est venu exposer ses marchandises. « Je gagne plus de bénéfice qu’auparavant. C’est une occasion à ne pas rater » explique t-il. Hormis la vente des vivres, d’autres opportunistes y trouvent leur gagne-pain. A l’exemple des vendeurs de badges qui eux, gagnent doublement contrairement à leurs recettes habituelles. Pour Halimé Abakar la trentaine environ, vendeuse de sandwiches et jus d’oseille, expliqu’auparavent, les prix d’un sandwich sont 250FCFA à l’intérieur du centre, mais aujourd’hui le prix a augmenté à 500FCFA en dehors. Cette hausse, selon elle s’explique par le fait que les parents ont « gâté leurs enfants avec beaucoup d’argent » et c’est l’occasion d’en profiter conclut-elle. Signalons au passage que la période de composition des épreuves du baccalauréat constitue dès lors une occasion de business pour les femmes et les jeunes. Seulement, le seul souci qui taraude l’esprit des passants c’est de savoir si ces vivres obéissent aux conditions d’hygiène et de sécurité ?

Napoléon Ngaoundi/Manda Lhamdagoulou (stagiaire)

À propos de ATPE

Vérifier aussi

أيتام مركز سمو الشيخ سيف بن محمد آل نهيان يستلمون مستحقاتهم

شهد مركز سمو الشيخ سيف بن محمد آل نهيان للمساعدات الخيرية والإنسانية عملية صرف مستحقات …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *