CBLT : les travaux du 16ème sommet des chefs d’État ouverts à Abuja

La capitale fédérale du Nigéria abrite depuis ce matin, les travaux du 16ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT). Une session ordinaire voit la pleine participation du Président de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO qui s’est exprimé lors de la séance d’ouverture, dirigée par le Président de la République Fédérale du Nigéria, Président en exercice du Sommet, M. MUHAMMADU BUHARI.

Les Chefs d’Etat ont sous la table le Rapport du Conseil des Ministres de la Défense, celui de l’Envoyé spécial du Sommet sur la situation au Tchad et le rapport de la 68ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la CBLT. La particularité de ce sommet précédé par des conseils des Ministres couplés est soulignée par le Secrétaire Exécutif de la CBLT, l’Ambassadeur MAMMAN NUHU.

Dans son discours inaugural, le Président de la République Fédérale du Nigéria, M. MAHAMMADU BUHARI s’est étalé sur l’assèchement du Lac Tchad et ses conséquences, non sans évoquer le projet phare de transfert des eaux interbassins pour lequel l’étude de faisabilité est déjà réalisée. C’est une étape décisive qui est franchie selon lui, saluant au passage les interventions en matière de développement comme le projet PRESIBALT et la Stratégie régionale de stabilisation et de relèvement des zones affectées par Boko Haram. La menace est réelle et nécessite unesynergie d’action entre les Forces de défense et de sécurité des différents Etats, ajoute-t-il. Les opérations offensives de la Force Multinationale Mixte décidées lors du dernier sommet sont à renforcer pour porter un coup fatal à la nébuleuse Boko Haram.

Avis partagé par le Président de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO qui laisse entendre que le combat est loin d’être gagné et la lutte doit continuer en s’adaptant aux contingences de l’heure et aux stratégies des terroristes qui changent de modes opératoires. Lui, dont le pays a été victime, il y a quelques jours seulement, d’une nouvelle attaque terroriste, appelle à un engagement fort des Etats pour mieux lutter contre l’insécurité et trouver des solutions durables contre les inondations qui ont impacté négativement les populations. « La saison pluviale exceptionnelle de cette année a montré également combien, les pays du bassin du Lac Tchad sont vulnérables, mis en exergue toutes les fragilités et engendré de grosses pertes matérielles et humaines » a indiqué le Chef de l’Etat Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO.

Les défis environnementaux et sécuritaires, n’ont pas empêché le Tchad de poursuivre son processus de transition qui est entré dans sa seconde phase et dont les différentes étapes clés et les défis y relatifs ont été partagées par le Président de Transition.

La porte du dialogue reste toujours ouverte ; le même esprit de consensus, de dialogue et de transparence sera maintenu…, tels sont entre-autres gages donnés par le Chef de l’Etat à ses pairs afin que la conduite de la deuxième phase de la transition puisse connaître un dénouement heureux, celui du retour à l’ordre constitutionnel dont les passages obligés seront l’organisation d’un Référendum constitutionnel sur la forme de l’État, l’adoption d’une nouvelle Constitution ouvrant la voie à l’organisation des élections libres, transparentes et démocratiques au Tchad.

16ème SOMMET DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA CBLT

À propos de Henry Badoum

Vérifier aussi

Ministère de la Communication : le plan de carrière des agents au centre des préoccupations

Le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Aziz Mahamat Saleh, a rencontré ce lundi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *