A LA UNE

Déclaration du Ministre de la Fonction publique et dialogue social

Chaque année, le Tchad commémore respectivement les 28 et 30 avril, la journée mondial de la santé et sécurité au travail et la Journée Africaine de la prévention des risques professionnels. A l’occasion de ces journées, le ministre de la Fonction publique et du dialogue social s’est adressé à tous les employeurs et travailleurs du privé et du public.

Tout d’abord, j’exprime ma profonde solidarité à l’endroit des accidentés du travail et des malades professionnels et leur souhaite prompt rétablissement.

J’exprime également ma compassion à l’endroit des familles endeuillées par la disparition de leurs proches dans l’accomplissement de leurs obligations contractuelles.

La journée mondiale de la santé et sécurité au travail et la journée africaine de prévention des risques professionnels sont fêtées en collaboration avec le bureau international du travail (BIT) et l’interafricaine de la prévention des risques professionnels, dont notre pays est membre.

Pour permettre d’éveiller les consciences dans le monde du travail et entretenir les débats pendant le déroulement des activités prévues à cet effet, cette année le thème de journée mondiale porte sur : « les impacts du changement climatique sur la santé et la sécurité au travail ».

Un thème et un sous thème ont été retenus pour la journée africaine de la prévention des risques professionnels. Il s’agit de :

En ce qui concerne le thème central : « sécurité et santé au travail dans les secteurs d’activité à fort potentiel de risque : défis et stratégies d’interventions » ;

Pour ce qui est du sous thème : « Quelles solutions pour la prise en compte du secteur informel et prévention des risques accidents et de maladies liés au travail »

Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprises,

Mesdames et Messieurs les travailleurs,

Selon l’Organisation International du Travail (OIT), Chaque année, plus de 2 ;78 millions de travailleurs perdent la vie à cause d’accidents du travail ou de maladies liées à leur activité professionnelle.

Le Tchad n’échappe malheureusement pas à ce drame. En effet, la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS), en charge de la gestion de cette problématique, a enregistré 483 déclarations d’accident de travail et de maladies professionnelles confondus, en 2023.

Et c’est à juste titre que, SE Mahamat Idriss Deby Itno, président de la République, chef de l’Etat, a placé la problématique de la santé au travail au centre des priorités de l’action gouvernementales.

Pour faire face à cette problématique des accidents du travail et des maladies professionnelles, notre pays s’est engagé dans la voie de la prévention des risques professionnels.

A cette fin, le Tchad a signé et ratifié les principales conventions internationales dédiées à la sécurité et à la santé au travail. Au niveau de code du travail, des dispositions pertinentes visant la réduction des risques professionnels ont été intégrées.

Sur le plan institutionnel, l’inspection du travail veille à l’application de la législation et de la réglementation en sécurités et en santé sur le lieu de travail.

Notre Plan National de Développement (PND) place le capital humain comme axe prioritaire et son objectif stratégique porte sur la promotion de l’emploi décent et la protection sociale pour tous, particulièrement pour les jeunes et les femmes.

Mesdames et Messieurs,

Vous conviendrez avec moi que toutes les entreprises doivent être engagées dans la prévention des risques professionnels. J’invite donc les partenaires sociaux à entreprendre des actions fortes pour faire de la protection sociale une réalité en milieu de travail.

Pour cela, la priorité devrait être accordée au respect des textes législatifs et réglementaires en matière de sécurité et santé au travail dans toutes les branches d’activités, y compris le secteur informel et les travailleurs indépendants ou les cas d’accidents sont légions sans qu’aucune protection ne soit assurée.

Les structures compétentes de l’Etat, en particulier celles de mon département, restent disposées à apporter l’accompagnement technique nécessaire aux partenaires sociaux que s’y engagent.

Dès lors, il convient de définir des stratégies d’intervention adéquates en vue de mieux prévenir les risques et garantir la santé, la sécurité et le bien être des travailleurs de tous les secteurs en général, mais de façon spécifique des secteurs à fort potentiel de risque.

Bonne commémoration de la journée Mondiale de la Santé et Sécurité au travail et de la Journée Africaine de la Prévention des Risques Professionnels.

Je vous remercie.

 

À propos de atpe

Vérifier aussi

Présidentielle au Tchad : l’ANGE dit être prête pour le 06 mai

Le rapporteur général de l’Agence nationale de Gestion des Election (ANGE), Tahir  Oloy Hassan rassure …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *