A LA UNE

Exploitation minière : le Tchad dispose des cadres réglementaires et législatifs incitatifs

La délégation tchadienne conduite par le ministre des Mines et de la Géologie, Abdelkerim Mahamat Abdelkerim, à Mining Indaba participe aux panels sur la coopération dans le secteur des mines et les possibilités d’investissement.

Le ministre tchadien en charge des Mines a intervenu lors du panel relatif à « l’Exploitation minière responsable dans un monde avide de ressources : qu’est-ce que cela signifie pour l’Afrique ? ». La discussion a tourné autour des aspects politiques, financiers, de la potentialité des ressources, de l’approvisionnement des minéraux critiques et la capacité institutionnelle et infrastructionnelle.

Abdelkerim Mahamat Abdelkerim, a fait savoir qu’il faut des stratégies propres aux africains en suivant la vision minière africaine. L’harmonisation des textes africains pour des stratégies et initiatives communes est cruciale pour permettre aux africains de profiter de leur ressources dans l’approvisionnement des minéraux critiques.

Le second panel a porté sur la création d’un cadre réglementaire positif pour un secteur de l’exploration robuste. L’effort fourni dans le cadre de la législation au Tchad pour attirer les investisseurs afin de favoriser l’industrialisation a été évoqué par le ministre tchadien pour édifier l’auditoire. Le Code minier de 2018 actuel assouplit les conditions d’obtention des titres miniers, revu les taux fiscaux en baisse pour des raisons d’incitations, favorables aux investissements de l’infrastructure pour faciliter le transport des minerais aux installations de traitement et aux terminaux d’exportation et améliore les exigences en matière de contenu local.

Les discussions ont aussi eu lieu dans l’un des panels sur la Stratégie Africaine pour les Minéraux Verts (SAMV) afin de changer la donne pour l’industrialisation de l’Afrique proposé par le Centre Africain de Développement Minier. Une stratégie qui a été appréciée du fait qu’elle prend en compte les défis de l’énergie, de compétence, de technologie, du financement de l’exploration pour évaluer les minéraux verts. Cependant, la politique de chaque Etat africain doit appuyer cette stratégie et la mettre en œuvre pour permettre à l’Afrique de tirer profit de ses ressources.

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Prix du carburant : Le gouvernement apporte des éclaircissements

Le Ministre de l’Industrie et du Commerce, Ahmat Abdelkerim Ahmat et son collègue de l’Aménagement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *