Force multinationale mixte : Des opérations pour la stabilité du bassin du lac Tchad

Dans un communiqué de presse signé par le chef de l’information militaire de la Force multinationale mixte (FMM), Lieutenant-colonel Abubakar Abdullahi, ce mercredi 21 février 2024, plusieurs opérations sont menées avec succès. Elles ont permis de rétablir progressivement  la stabilité pour la relance des activités économiques.

Selon les termes du communiqué, la Force multinationale mixte (FMM) a considérablement intensifié ses opérations de déminage dans le bassin du lac Tchad, dans le but de renforcer la libre circulation et de relancer les activités économiques dans la région. Cette initiative a donné lieu à une tendance encourageante, avec la reddition de nombreux terroristes et l’interception d’un important stock d’armes destiné aux insurgés. Du 10 au 20 février, les quatre secteurs de la FMM ont enregistré divers succès qui témoignent de l’efficacité accrue des troupes grâce à la reddition d’éléments terroristes, à des opérations offensives et à la répression de la contrebande d’armes.

En conséquence, les troupes du secteur 1 de la FMM à Mora, au Cameroun, ont triomphé lors d’un engagement notable dans la localité de Soueram. Cette offensive a permis de neutraliser deux terroristes de Boko Haram et de saisir 92 ceintures de munitions liées, renforçant ainsi la sécurité de la région et perturbant les lignes d’approvisionnement du groupe terroriste.

En complément de ce succès, les 10 et 19 février 2024, deux membres de Boko Haram se sont rendus aux troupes des secteurs 2 et 3, stationnées respectivement à Litri (Tchad) et à Doron Baga (Nigéria). Les objets récupérés auprès de ces quatre insurgés repentis comprenaient une collection d’armes et de munitions, notamment un fusil AKM, un fusil AK-47, trois chargeurs et 29 cartouches de munitions spéciales de 7,62 millimètres.

La persistance de la FMM dans les campagnes offensives a permis de remporter d’autres victoires, avec des opérations notables menées par les troupes du secteur 2 de Bagasola, au Tchad. Au cours d’une offensive à fort impact dans la localité de Tchokou, une île du lac Tchad, les troupes ont infligé des pertes aux éléments de Boko Haram et ont récupéré 3 canoës « teke-teke » parmi d’autres articles logistiques des terroristes. En outre, lors d’opérations distinctes menées le 19 février 2024, les troupes ont récupéré 5 obus explosifs de 155 millimètres utilisés pour fabriquer des engins explosifs improvisés, ce qui a affaibli les capacités opérationnelles des factions terroristes dans la région.

Dans le cadre d’une action stratégique concomitante, l’armée de l’air tchadienne, guidée par des renseignements fiables, a mené une frappe aérienne réussie le 20 février 2024. La mission a ciblé les bastions de Boko Haram le long de la rive sud du lac Tchad, près de la frontière entre le Tchad, le Cameroun et le Nigéria, ce qui a permis de neutraliser plusieurs terroristes et de détruire du matériel terroriste sur les voies navigables. Plusieurs terroristes ont été vus en train de sauter dans le lac à partir de leurs embarcations et on pense qu’ils sont morts.

Dans le secteur 4 de Diffa, en République du Niger, grâce à des renseignements précis, les troupes ont efficacement perturbé une tentative de contrebande d’armes au nord de Nguigmi, près de la frontière entre le Niger et le Tchad, le 10 février 2024. Leur intervention opportune a permis de confisquer une importante cache d’armes comprenant 6 fusils AK-47, 11 chargeurs et 50 cartouches de munitions de 7,62 millimètres, portant ainsi un coup sérieux au réseau clandestin soutenant l’insurrection.

Malheureusement, malgré ces réalisations, deux soldats, un Nigérian et un Tchadien, ont payé le prix suprême, tandis que trois autres ont été blessés à divers degrés. Nous saluons leur bravoure et prions pour que les âmes des défunts reposent en paix. La FMM reste dévouée à son mandat de rétablissement de la paix et de la sécurité tout en favorisant les conditions nécessaires à la croissance économique et à la libre circulation des personnes dans le bassin du lac Tchad. Ces réalisations récentes soulignent la détermination et les efforts de la task force pour faire face aux défis posés par les activités terroristes. La FMM poursuivra son approche globale, combinant l’action militaire avec des efforts de collaboration pour aider les communautés touchées à surmonter les menaces qui pèsent sur la stabilité régionale.

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Criminalités transfrontalières : échange d’informations entre police pour plus d’efficacité en Afrique centrale

Le Conseil national de transition (CNT) a approuvé dans sa séance plénière du mardi 19 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *