Inondations à Walia : Les sinistrés tenaillés par la faim et les intempéries

Le débordement des eaux des fleuves Logone et Chari a fait des dégâts importants dans le 9eme arrondissement de la ville de N’Djamena. Beaucoup de personnes se retrouvent sans abri et manque de quoi manger.

C’est la confusion totale sur le site abritant une partie des sinistrés du 9eme arrondissement sis derrière le Lycée de Walia au lieu-dit « Forêt de Walia » lors de notre passage en matinée de ce mardi 18 octobre 2022. Ici, certains sinistrés fuyant les eaux plutôt, sont déjà installés. Par contre d’autres qui viennent d’arriver, ne savent où s’installés. « Benedi» s’il te plaît trouve moi un espace où je dois mettre mes effets», plaide une mère visiblement dépassée au près du jeune chargé d’enregistrer les sinistrés.

Sur ce site, le nombre ne fait qu’augmenter. « Nous avons déjà enregistré 7 milles 270 sinistrés et on prend en charge 6 personnes par ménage. Je lance un appel aux partenaires et aux personnes de venir en aide à ces personnes qui vivent dans des conditions difficiles», alerte Zenaba Édith, administratrice déléguée du 9eme arrondissement.

Ces sinistrés sont dans une situation d’extrême vulnérabilité. Pas de nourriture, pas de couverture, l’eau se fait rare et il n’y a pas des latrines. Et les enfants en prennent un coup dur. « Depuis deux jours mon enfant est malade. Il est couché là bas et je n’ai pas d’argent pour l’amener à l’hôpital », se plaint une sinistrée. « L’eau a tout pris chez moi-même la farine. On se retrouve ici seulement avec nos vêtements. C’est difficile de trouver à manger. Depuis quelques jours on ne travaille pas à cause de l’eau», s’indigne Kolssou.

Malgré l’assistance de quelques organisations et personnes de bonne volonté, la situation des sinistrés sur le site derrière le Lycée de Walia est loin d’être décantée.

Kary Amadou, stagiaire

À propos de Henry Badoum

Vérifier aussi

Le tabac : un produit nuisible pour la santé humaine

Le Tchad a promulgué la loi du 10 juin 2010 interdisant de fumer dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *