Mahamat Idriss Déby Itno « Faire du secteur minier un réel levier du développement économique du pays »

Le président de Transition, Président de la République du Tchad, Chef de l’Etat Mahamat Idriss Deby Itno a lancé officiellement le vendredi 26 mai 2023 à l’hôtel Radisson Blu, les travaux sur la promotion du secteur minier. Ces assisses porteront sur divers thèmes notamment : des séances plénières, des discussions thématiques et foire d’exposition pour la promotion du secteur minier au Tchad. Voici l’intégralité du discours d’ouverture

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale ;

Monsieur le Président du Conseil National de Transition ;

Mesdames et Messieurs les Présidents des Grandes Institutions ;

Messieurs les Anciens Premiers Ministres ;

Monsieur le Ministre des Mines et de la Géologie ;

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement d’Union Nationale ;

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil National de Transition ;

Mesdames et Messieurs les Chefs de Missions Diplomatiques et Représentants des Organisations Internationales ;

Mesdames et Messieurs les Présidents des Conseils d’Administration des sociétés publiques et parapubliques ;

Madame la Déléguée du Gouvernement près la ville de N’Djaména ;

Madame le Maire de la ville de N’Djaména ;

Sa Majesté le Sultan de N’Djaména urbain et rural ;

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs, en vos rangs, grades et qualités, tout protocole observé ;

C’est avec un réel plaisir que je prends la parole à l’occasion de l’ouverture des Journées de Promotion du Secteur Minier.

D’emblée, qu’il me soit permis de saluer tous les participants, les représentants des entreprises minières, les investisseurs, les experts et tous ceux dont la synergie d’action a permis l’organisation de ce grand évènement du secteur minier tchadien.

Le secteur minier revêt une importance capitale pour le développement économique et social de notre cher pays, le Tchad. Les ressources minérales dont nous disposons sont des trésors naturels qui peuvent catalyser notre croissance et notre prospérité.

Pour ce faire, nous sommes réunis pour discuter des moyens de promouvoir et de renforcer ce secteur vital. Mais aussi, partager des connaissances, établir des partenariats et définir une vision commune pour l’avenir de l’industrie minière.

En travaillant ensemble, nous pouvons insuffler une nouvelle dynamique à ce secteur pour en faire un moteur de croissance durable, de création d’emplois et de développement économique inclusif.

Cela passe également par l’exploration de nouvelles opportunités et la mise en œuvre de stratégies novatrices pour promouvoir une exploitation minière responsable, durable, saine et bénéfique à tous.

Mesdames et Messieurs,

Chers participants

Il est évident que les investisseurs ont besoin de stabilité, de sécurité, de transparence, de facilitation – bref des mesures incitatives pour s’engager à long terme dans notre pays.

A cet égard, je tiens à réaffirmer l’engagement du gouvernement de Transition en faveur de la promotion du secteur minier, qui constitue un levier essentiel de développement. Un engagement résolu qui intègre plusieurs aspects vitaux, notamment sécuritaires, juridiques, économiques, sociaux et environnementaux.

C’est en vertu de cet engagement qu’il vous souviendra que dans un passé récent, nous nous sommes déplacés et nous avons même campé pendant plusieurs jours à Kouri Bougoudi pour instaurer l’ordre public et l’autorité de l’État défiés par des conflits sanglants et des activités criminelles de toute nature.

Cette partie du Tchad, autrefois une zone de non droit est aujourd’hui pacifiée, sécurisée, réglementée et en voie d’être viabilisée.

Tout ceci est rendu ou en voie d’être rendu possible par la Grâce de Dieu et grâce à notre action qui s’est traduite par :

l’évacuation de centaines milliers des personnes parmi lesquelles des trafiquants, des criminels, des terroristes, des étrangers mais aussi des simples citoyens tchadiens qui cherchaient fortune ;

la sécurisation de la zone à travers le déploiement de deux OPS avec un renforcement conséquent des forces affectées, en effectif et matériel pour faire face à toute menace ;

La réglementation de l’exercice des activités minières à travers un large éventail des mesures réglementaires qui régissent les activités minières dans toute l’étendue du territoire national ;

Le retour accompagné des orpailleurs sur les sites d’orpaillage de Kouri Bougoudi pour la reprise réglementée des activités minières et commerciales ;

L’amorce du processus de viabilisation de la zone par la création graduelle des services sociaux de base et des mécanismes d’administration et de développement ;

L’affectation à la province productrice de 5% des revenus générés par l’exploitation minière pour financer les infrastructures routières, sanitaires, éducatives et environnementales.

Mesdames et Messieurs,

Chers participants

Nous sommes conscients que le secteur minier offre un potentiel considérable pour diversifier notre économie et créer de nouvelles opportunités de croissance et d’emploi.

En mettant l’accent sur le développement du secteur minier, nous pouvons attirer des investissements, stimuler l’activité économique locale, renforcer les capacités locales et favoriser la création d’emplois dans les régions minières.

Le Tchad est béni par une nature riche et diversifiée, et nous devons veiller à protéger nos écosystèmes fragiles tout en tirant bénéfice de nos ressources minérales et imposant des normes environnementales strictes.

De même, nous ne pouvons pas ignorer l’importance du développement des capacités locales dans le secteur minier.

Nous devons investir dans la formation et l’éducation de nos jeunes, pour leur permettre de participer activement à cette industrie et de bénéficier des opportunités d’emploi et de développement économique qu’elle offre. Nous encouragerons également la création de partenariats public-privé pour favoriser la diversification économique et la création d’entreprises locales.

Mesdames et Messieurs,

Chers participants

Je tiens à insister sur le fait que le secteur minier, s’il est exploité de manière transparente et inclusive, a le potentiel d’ajouter une valeur significative à notre produit intérieur brut (PIB) et de contribuer à résoudre en partie la question pressante du chômage des jeunes au Tchad.

De plus, il est essentiel d’adopter une approche inclusive dans le développement du secteur minier.

Cela signifie que tous les fils et filles du Tchad doivent avoir la possibilité de participer activement à cette industrie, qu’il s’agisse d’emplois directs dans les mines, de services auxiliaires ou de possibilités entrepreneuriales.

Mesdames et Messieurs,

Chers participants

Je profite de cette occasion pour instruire le Ministère en charge des mines, à travers la SONEMIC, de jouer un rôle essentiel dans la création d’un climat des affaires incitatif dans le secteur minier. Il est crucial de mettre en place des mesures concrètes pour faciliter les activités minières, tout en garantissant la transparence, la sécurité et la durabilité.

Dans cette optique, le Ministère de tutelle est appelé à accorder une attention particulière à l’encadrement, à la formation et à la réorganisation des exploitants informels, en particulier dans le secteur de l’exploitation de l’or.

Le Gouvernement est également appelé à accentuer ses efforts dans le processus de la viabilisation de zones aurifères reculées et encourager l’ouverture des marchés de proximité, des agences bancaires, l’installation des réseaux de communication et des services sociaux de base.

Dans le même élan, je voudrais vous annoncer que le gouvernement a d’ores-et-déjà pris la décision de créer quatre usines d’exploitation de l’or, comprenant la chaîne complète de production, allant de l’extraction à la transformation.

Ces usines auront une capacité de production allant de 300 à 1000 tonnes par jour, ce qui permettra d’optimiser notre potentiel aurifère et de générer des revenus substantiels pour le développement de notre pays.

Ces usines constitueront des plateformes modernes et bien équipées, intégrant des technologies de pointe pour maximiser l’efficacité et réduire les impacts environnementaux. Elles offriront également des opportunités d’emploi aux jeunes tchadiens et contribueront à la création de chaînes de valeur locales dans le secteur minier.

Mesdames et Messieurs,

Chers participants

Je ne peux finir mon allocution sans saluer la démarche inclusive de la SONEMIC que j’encourage vivement à continuer à impliquer tous les acteurs y compris ceux des provinces productrices de mines dans les activités.

Il est vital de mettre en place des mécanismes qui permettent aux provinces productrices de bénéficier pleinement des retombées économiques du secteur minier.

Dans cet esprit, j’instruis le gouvernement à prendre toutes les mesures pour mettre en place des comités de gestion dans les provinces productrices, qui seront responsables de la gestion transparente et efficace des 5% des revenus miniers qui leur sont accordés.

Ces fonds doivent être utilisés pour améliorer les infrastructures, renforcer les services publics, promouvoir l’éducation et la formation, ainsi que pour développer des initiatives de développement local durables.

Mesdames et Messieurs,

Chers participants

Je voudrais enfin saisir cette occasion pour inviter tous nos partenaires à soutenir les initiatives visant à renforcer les compétences des jeunes tchadiens, en particulier dans le secteur minier. L’investissement dans l’éducation et la formation professionnelle est essentiel pour développer une main-d’œuvre qualifiée et adaptée aux besoins du marché, favorisant ainsi l’employabilité des jeunes et leur participation active au développement économique du pays.

En travaillant main dans la main avec nos partenaires techniques et financiers, nous pouvons créer un environnement propice à la croissance économique, à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie de notre population.

Je suis convaincu que le Tchad a un avenir prometteur et un potentiel énorme dans le secteur minier et ensemble nous pouvons bâtir un Tchad prospère, inclusif et juste.

Sur ce, je déclare ouvertes les Journées de Promotion du Secteur Minier.

Que Dieu vous Bénisse !

Que Dieu Bénisse le Tchad !

Je vous remercie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos de atpe

Vérifier aussi

Cherté de vie : le CESCE appelle à des actions urgentes

Le Conseil Économique, Social, Culturel et Environnemental (CESCE) a clôturé les travaux de sa première …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *