Médias : « la RNT doit couvrir tout le pays avec des programmes adaptés….»

Ce 13 février, est célébrée la Journée mondiale de la radio avec pour slogan de mettre en lumière « le passé remarquable, le présent pertinent et la promesse d’un avenir dynamique de la radio ». A cet effet, ATPE a sollicité l’avis de la Haute autorité des médias et de l’audiovisuel (Hama) sur le pouvoir, l’utilité de la radio et les missions de la RNT. Ngarmague Jean-Pierre, rapporteur adjoint de la Hama apporte un éclairage.

Malgré l’arrivée en puissance des réseaux sociaux, la radio continue son bonhomme de chemin. « La radio est un media de proximité, de simplicité et de liberté qui occupe une place importante dans la vie des citoyens. L’Afrique, en tant que continent d’une forte tradition orale, la radio reste le media le plus adapté grâce à son caractère oral. Elle reste le média le plus approprié en Afrique en général et au Tchad en particulier », soutient Ngarmague Jean-Pierre.

Aussi, il faut signaler l’analphabétisme qui est un facteur favorisant l’écoute de la radio. «  La plupart de nos populations sont analphabètes. La radio est accessible à tous les citoyens tchadiens d’avoir les informations dans leurs propres langues. Malgré les concurrences de la télévision et des nouveaux médias, la radio garde son pouvoir de proximité géographique. La radio met ensemble les citoyens de la planète en renforçant la solidarité socio-culturelles»

La radio, compagnon de l’homme

Malgré des interférences et un  manque de radios dans certaines zones, la radio demeure un media compagnon de l’homme le plus domestiqué par les Tchadiens. « C’est vrai la RNT (radio nationale tchadienne) qui est un média publique dont la responsabilité consiste à couvrir l’ensemble du territoire national avec des programmes adaptés aux besoins des Tchadiens n’y arrive pas pour des raisons techniques. Parce que la Hama dans ses missions et attributions, a eu à évaluer la mise en œuvre du cahier de charge de l’office national des médias audiovisuels le 15 mars 2022. Cette évaluation a permis de repérer les problèmes de la RNT. Il semble que c’est un problème d’émetteurs. Les six émetteurs installés au centre de Grédia sont en panne depuis un certain nombre d’années pour les uns et en désuétude pour les autres. Il faut nécessairement de nouveaux émetteurs. Dans les recommandations de la Hama, il est demandé à l’Onama d’assurer l’effectivité de la couverture territoriale  par des émissions adaptées aux réalités locales. Aussi, d’accélérer le processus d’acquisition des émetteurs. Et la Hama suit de près ces recommandations », a-t-il indiqué.

Les radios communautaires sont incontournables

Le rapporteur de la Hama d’ajouter qu’en attendant, les radios associatives, communautaires et autres permettent aux citoyens Tchadiens où ils se trouvent d’avoir les signaux de la radio nationale par un système de synchronisation et de relai. Les difficultés pour ces radios locales, c’est le problème d’énergie. La plupart de ces radios utilisent les groupes électrogènes comme source d’énergie.

Avec l’avènement des nouveaux médias, les chercheurs se sont beaucoup préoccupés sur l’avenir de la radio. Toutefois, dit-il  la radio continue à vivre tout en utilisant ces médias comme des opportunités pour son existence avec la création de webradio. Les difficultés qu’ont les promoteurs des radios au Tchad, sont liées à l’inaccessibilité de l’énergie et d’internet au pays.

Avec la migration de l’analogie vers le tout numérique, les mécanismes sont en train d’être mis en place afin de favoriser cette  migration. Face au phénomène de désinformation et de manipulation de l’information, la radio demeure un outil fiable pour la vérification de l’information.

Kary  Amadou

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Droits des femmes : les communicatrices du Tchad plaident pour le respect des engagements en leur faveur

Les femmes du ministère de la Communication ont clôturé la Semaine nationale de la femme …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *