A LA UNE

MESSAGE A LA NATION Du Président de Transition, Président de la République, Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO

N’DJAMÉNA, LE 31 DÉCEMBRE 2023

– Tchadiennes, Tchadiens ;

– Mes Chers Compatriotes.

Au moment où l’année 2023 s’achève, c’est avec un réel et grand plaisir que je m’adresse à vous, pour vous présenter mes vœux les meilleurs.

A chacune et à chacun de vous, je souhaite une année 2024 de paix, de santé et d’amour dans vos familles. Mes vœux de succès dans vos activités et de prospérité en tout temps et dans toute chose, avec une pensée particulière pour les plus faibles d’entre nous : nos malades, nos parents du troisième âge et nos démunis. Aux uns, je souhaite un prompt rétablissement et à tous, j’adresse les compassions de la nation qui ne les oubliera pas.

Que soit Loué Dieu qui nous a permis de tenir, individuellement et collectivement, malgré les difficultés inhérentes à la vie. Par Sa Grâce, l’année 2023 a été pour nous une année charnière marquée par des évènements majeurs, des avancées déterminantes et des paris gagnés.

Encore plus que 2023, je souhaite à notre pays de traverser 2024 dans la paix, la stabilité, la cohésion et le travail pour des lendemains meilleurs et heureux.

L’année 2023 s’achève sur une note d’espoir par la traduction dans les faits d’une des résolutions majeures du Dialogue National Inclusif et Souverain avec l’adoption de la Constitution de la 5ème République. C’est une étape importante dans le processus de rétablissement de l’ordre constitutionnel qui vient d’être franchie.

La nouvelle Constitution qui instaure un nouvel équilibre des pouvoirs, permettra à notre pays de se doter de nouvelles institutions fortes et républicaines et d’asseoir une vraie démocratie à la base par une forte décentralisation.

2023 a été ainsi une année de mise en œuvre des résolutions et recommandations prises lors du Dialogue National Inclusif et Souverain, faisant de notre transition un modèle de gouvernance inclusif, apaisé et efficace.

De ce point de vue, nous pouvons nous satisfaire d’avoir pu tenir les priorités de la transition, notamment en menant tout le processus d’élaboration et d’adoption du projet de Constitution.

Un rendez-vous qui a permis à chaque citoyen de se prononcer en toute liberté et dans la plus grande sérénité, sur notre devenir commun.

Je salue la maturité de notre peuple qui a montré encore une fois à la face du monde, sa grandeur, sa capacité à décider de son sort dans l’ordre et le respect des divergences.

Oui, les Tchadiens ont encore une fois affirmé leur volonté de vivre ensemble, de demeurer un seul peuple uni dans sa diversité. Un peuple plus que jamais résolu à transcender ses différences pour faire de ses identités multiples, une force de cohérence et de cohésion.

Oui, par leur adhésion massive, les Tchadiens ont encore une fois confirmé leur détermination à cheminer ensemble vers un destin commun, partageant ensemble leur douleur et leur bonheur.

Oui, les Tchadiens ont renouvelé leur attachement à l’Etat de droit, à la bonne gouvernance, à l’égalité et au règne absolu de la justice sociale, condition sine qua none du vivre-ensemble.

Néanmoins, nous ne devons pas oublier nos compatriotes qui ont voté « Non ». Nous devons respecter leur choix. Je comprends leur déception, leurs frustrations parfois légitimes, auxquelles nous devons trouver des réponses immédiates.

Aussi, je m’engage à œuvrer encore davantage pour une société plus juste et plus équitable, en m’appuyant sur les conclusions du Dialogue National Inclusif et Souverain, à l’occasion duquel nos compatriotes ont réitéré leur rejet des injustices et des inégalités.

– Mes Chers Compatriotes.

L’année 2023 a été également marquée par un contexte sous régional difficile avec la plupart des pays voisins qui vivent des bouleversements parfois tragiques dont les conséquences sont subies par notre pays.

Grâce à la vigilance de nos vaillantes Forces de Défense et de Sécurité, notre pays continue de scintiller comme un ilot de paix dans cette zone de turbulences. Loin de leurs foyers et familles, les soldats de la République n’ont ménagé aucun effort pour maintenir la stabilité des institutions et l’intégrité du territoire, assurer la sécurité et la quiétude de nos compatriotes.

Nos Forces de Défense et de Sécurité ont également apporté une contribution appréciable dans l’accueil, la prise en charge, l’installation et la sécurisation des réfugiés venus des pays voisins.

C’est le lieu de leur rendre un hommage mérité. La nation leur restera à jamais reconnaissante.

Je sais, mes chers compatriotes, que si nous avons pu maintenir un climat de paix et de cohésion sociale tout au long de l’année 2023, c’est aussi grâce à l’esprit de dépassement des forces politiques et sociales qui ont fait preuve de retenue et de raison. J’exprime aux différents syndicats, associations et partis politiques ma gratitude, pour le bon sens dont ils ont fait preuve à différentes occasions.

Je les encourage à transcender certains intérêts partisans ou personnels et à toujours privilégier l’intérêt général. Une mention spéciale également aux leaders religieux et chefs traditionnels dont la contribution reste déterminante durant cette phase de transition.

– Mes Chers Compatriotes.

Parallèlement à nos efforts pour tenir le calendrier de la transition, j’ai veillé à ce que le Gouvernement d’union nationale respecte ses engagements à l’égard des partenaires sociaux afin de conserver un climat social apaisé. C’est d’ailleurs ce souci de préserver un climat apaisé qui m’a conduit à mettre en place, au tout début de l’année, un cadre de concertation des partis politiques.

Les partenaires sociaux et les partis politiques sont des acteurs indispensables de la vie de la nation. Par leurs expressions et leurs actions, ils portent les voix de nos concitoyens et défendent leurs intérêts.

C’est pourquoi, j’ai entretenu et je continuerai à entretenir avec eux une relation harmonieuse pour que tous nos concitoyens se sentent écoutés.

– Mes Chers Compatriotes.

Au cours de l’année 2023, j’ai eu l’occasion de recevoir les forces politiques de notre pays. Je recevrai dans les prochaines semaines les partenaires sociaux et les leaders associatifs, pour rester dans la dynamique de dialogue permanent que j’ai instauré depuis que j’ai la lourde charge de conduire la destinée de notre pays.

Par ailleurs, la libération des éléments du FACT arrêtés lors des tragiques évènements d’avril 2021 et celle de nos compatriotes arrêtés lors des évènements du 20 octobre 2022 participent de ce souci de pacifier notre pays.

Je sais que certains d’entre vous voudraient voir tous ceux qui se mettent en marge de la loi payer leurs actes. Mais je sais aussi, mes chers compatriotes, que les Tchadiens sont par essence un peuple de pardon.

Alors, en cette période que nous traversons, nous devons en priorité privilégier tout ce qui peut concourir à maintenir la paix sociale, quel qu’en soit le prix.

Notre nation doit toujours faire preuve d’indulgence en pardonnant les erreurs de ses fils une fois qu’ils ont compris qu’ils ont emprunté le mauvais chemin.

Cette grandeur-là, je continuerai à l’incarner en gardant toujours ma main tendue à tous, et en encourageant tous les acteurs de la vie publique à mettre en avant l’intérêt général au détriment de leurs intérêts personnels. Aucun intérêt personnel, aucun calcul politicien ne peut justifier que l’on mette en péril la vie d’un seul Tchadien.

– Mes Chers Compatriotes.

L’année 2023 a été aussi l’année des reformes. Nous avons, d’abord, lancé une vaste réforme de notre Armée. Cette réforme se poursuivra tout au long de la nouvelle année, afin de rendre notre grande Armée encore plus performante, plus professionnelle et plus moderne.

Dans cette lancée, nous avons renforcé toutes les provinces en moyens matériels et humains et procédé au rattachement de la Police, de la Gendarmerie et de la GNNT à la sécurité́ intérieure.

A cela, s’ajoutent la réforme du Code des marchés publics, la limitation des dépenses, l’informatisation des régies qui sont autant d’actions que nous avons entreprises cette année pour une gestion rationnelle des ressources de l’Etat.

Cette année aura été également l’année qui m’a permis de sillonner le Tchad profond. En effet, j’ai effectué une tournée nationale qui m’a conduit dans toutes les provinces du pays pour toucher du doigt les réalités locales.

Dès lors, nous sommes en train nous investir dans l’amélioration un tant soit peu, des conditions de vie de nos concitoyens partout au Tchad. Cela a été particulièrement le cas des retraités qui ont vu leurs pensions rehaussées.

Cela a été également le cas des milliers de jeunes qui ont été recrutés dans la fonction publique, la police et l’armée ou qui ont bénéficié de financements pour leurs projets.

Aussi, l’État dans son élan de solidarité et à travers diverses subventions, a essayé de rendre plus facile la vie des plus démunis.

La jeunesse et la femme restent toujours des priorités de notre action politique. L’érection du Ministère de la Femme en Ministère d’Etat confirme si besoin en est cet engagement. Le recensement qui a été initié et qui est en train d’être exécuté permettra d’assainir le fichier de la solde en vue de créer une opportunité pour intégrer les jeunes diplômés.

Ces initiatives en faveur de l’amélioration des conditions de vie de nos populations vont s’intensifier tout au long de l’année 2024.

Cette année, la priorité sera donnée aux plus démunis parmi nous, ceux qui veulent se nourrir à leur faim, avoir un abri décent, payer leurs médicaments, assurer leur subsistance quotidienne.

Toute l’action gouvernementale doit concourir à remplir le panier de la ménagère et à alléger les souffrances de nos populations. C’est cela être une République sociale et solidaire.

En ce qui concerne l’environnement international, 2023 a été marqué par l’implosion du pays voisin et frère, le Soudan, créant un afflux de réfugiés sur notre territoire.

Fidèles à notre solidarité légendaire, nous avons accueilli nos frères du Soudan et avons partagé avec eux le peu de ce que nous avons, créant ainsi une chaine de solidarité spontanée. Cela a créé une situation humanitaire difficile que nous essayons de garder sous contrôle grâce à nos partenaires.

Nous continuerons de nous illustrer comme un peuple d’hospitalité, de solidarité et de partage, prêt à secourir tout peuple africain en détresse.

Nos actions internationales sont également marquées par une diplomatie active qui a su conserver le capital de confiance dont notre pays jouit auprès des pays amis.

Cela nous a permis de conserver le soutien de la Communauté Economique des États de l’Afrique Centrale, de l’Union Africaine et des autres organismes internationaux.

Notre diplomatie agissante a su se tenir auprès des pays amis dont le Soudan, le Gabon, le Mali et le Niger, dans les moments décisifs, tout en respectant les principes de neutralité et de la souveraineté des États.

Au proche orient, nous avons rejeté le massacre perpétré par le Hamas contre des civils innocents en usant des méthodes barbares qui ne sauraient refléter l’islam.

De la même manière, notre condamnation a été absolue contre la réaction de l’Etat d’Israël qui fait usage de force brute dans sa punition collective contre les civils palestiniens, hommes, femmes, enfants et vieillards qui n’ont rien commis.

Je voudrais également m’adresser aux grandes puissances qui s’illustrent par une approche de deux poids deux mesures. Qu’elles sachent qu’elles sont responsables de leur implication à géométrie variable, devant Dieu, devant les Peuples et devant l’histoire.

Aux leaders du monde arabo-islamique qui s’inscrivent dans un silence complice face aux massacres des civils palestiniens par crainte de la réaction desdites puissances, ils doivent craindre le Créateur à qui ils vont certainement rendre des comptes.

– Tchadiennes, Tchadiens ;

– Mes Chers Compatriotes.

Tout au long de l’an 2023, nous avons semé les germes de la réconciliation, du pardon et de la cohésion sociale. Nous avons donc des raisons d’espérer des lendemains meilleurs, puisque c’est sur ce terreau fertile que se construit un pays et que s’opèrent les mutations positives.

Nous avons pu ainsi inscrire cette année comme une année d’évolution au cours de laquelle les Tchadiens ont pu servir d’exemple, en consentant chacun à son niveau, tous les sacrifices pour que notre transition soit la plus apaisée et la plus consensuelle du continent. Nous avons aussi démenti une fois de plus ceux qui nous prédisaient des larmes et du sang, sous le prétexte que nous serions un peuple de guerre et de désordre.

En refusant de sombrer dans la division, nous avons démontré que nous sommes désormais un peuple qui a tiré les leçons de ses errements et qui a définitivement tourné le dos à ses tares pour rattraper ses retards.

Nous avons surtout apporté la preuve que nous ne voulons pas avoir le destin d’un peuple errant, arraché à ses terres, déchiré par des guerres fratricides et désemparé par le sifflement des armes, ne sachant ni où aller ni à quel saint se vouer.

Par notre adhésion massive au projet de Constitution devenu désormais le fondement de notre société, nous avons surtout réaffirmé notre volonté à demeurer un et un seul peuple vivant ensemble dans une République fondée sur les principes d’égalité, de justice sociale, de bonne gouvernance, de tolérance et de solidarité.

– Mes Chers Compatriotes.

Ainsi s’élève à l’aube de 2024, sur la terre de nos aïeux, le soleil de la Vème République.

Une République intransigeante face à l’arbitraire, à l’impunité, aux injustices, à la corruption, au népotisme, au clientélisme et au communautarisme.

Une République bâtie sur la démocratie et le règne de la loi, attachée à nos traditions et aux valeurs africaines, protectrice des droits de l’Homme et de l’intérêt supérieur de la nation qu’elle fait primer sur tout et partout.

Une République d’opportunités et d’égalité des chances pour tous. Une république qui crée les conditions d’épanouissement de tous les Tchadiens, qui n’accorde de privilège à aucun tchadien aux dépens d’un autre, qui offre les mêmes chances aux fils et filles du Tchad.

Une République qui fait de la moralisation de la vie publique une priorité permanente, à travers la promotion constante des valeurs d’intégrité́, de probité́, de transparence et d’impartialité́.

Une République qui se dresse fièrement à la face du monde, jalouse de sa souveraineté et active dans le concert des nations.

Nos actions conjuguées maintiendront la flamme de la nouvelle République allumée.

– Mes Chers Compatriotes.

Je le sais : notre mission collective est loin d’être accomplie. La majorité de nos compatriotes souffrent encore, et ces actions que nous avons menées ne sont que des gouttes d’eau dans l’océan d’incertitudes qui étrangle notre peuple.

Nous devons encore nous battre pour nous doter d’une énergie suffisante, sans laquelle l’industrialisation de notre pays restera une éternelle chimère.

Nous devons fournir de l’eau potable, garantir la sécurité et le travail à tous les Tchadiens, qu’ils vivent dans les grandes villes ou dans les zones rurales. Nous devons reformer notre système éducatif et lui donner les moyens de faire de chaque enfant tchadien un futur citoyen engagé pour son pays.

Nous devons bâtir un système de santé solide, capable d’alléger les souffrances, de sauver la vie de nos concitoyens et de nos femmes qui ne doivent plus mourir en donnant la vie.

Nous devons faire de l’enseignement supérieur un outil de formation performant, qui offre à nos jeunes toutes les armes pour leur insertion professionnelle et leur réussite.

Nous devons développer nos secteurs de production, notamment l’agriculture, l’élevage, les mines et l’énergie pour assurer notre autosuffisance alimentaire et notre indépendance économique, gages de notre souveraineté nationale.

Nous devons tracer nos routes, construire nos ponts et passerelles, rapprocher nos villes, désenclaver notre pays et élargir nos horizons.

Et tout cela en luttant contre les changements climatiques et en préservant l’environnement. En un mot, nous devons amorcer la refondation du Tchad, en instaurant un système politique fort, soutenu par une économie robuste, capable d’offrir des opportunités et de l’emploi à tous les Tchadiens.

Pour cela, j’appelle tous les Tchadiens, sans distinction aucune, à se débarrasser définitivement de la rancœur et de l’esprit de vengeance pour construire ensemble le pont de l’amour, de la fraternité et de la solidarité, travailler et bâtir ensemble brique par brique notre maison commune qui doit être sûre et paisible pour tous.

– Mes Chers Compatriotes ;

– Mes frères et sœurs.

L’année 2023 s’achève et une nouvelle ère s’ouvre à nous. Je nous exhorte à nous battre de toutes nos forces pour faire jaillir de l’obscurité, une lueur qui illuminera nos cœurs et notre destin commun.

Je sais, notre tâche est immense et le chemin peut sembler parfois rude. J’en ai la pleine conscience puisque durant tous ces mois à la tête du pays, j’ai réalisé chaque jour que conduire la destinée d’un État aussi vaste que le Tchad, composé d’une population aussi hétéroclite, confronté à des défis multiples et variés, remplie de contradictions et limité dans ses moyens, relève d’un combat permanent.

Mais, j’ai aussi pu réaliser que quand les Tchadiens se mettent ensemble, rien n’est plus impossible. Alors, mes chers compatriotes de l’est à l’ouest, du nord au sud en passant par le centre, femmes et hommes, jeunes et âgés, riches ou pauvres, musulmans, chrétiens ou animistes, médecin ou ingénieur, agriculteur ou éleveur, commerçant ou paysan, tous ensemble comme un seul homme, débout pour la République, débout, avec toute notre énergie et nos savoirs, pour porter ensemble notre pays vers le bonheur.

Pour ma part, je m’engage à faire de la 5ème République, une République forte et ambitieuse, à la hauteur des exigences de nos populations et adaptée aux réalités d’un continent en pleine mutation, confronté aux défis du changement climatique et aux enjeux géopolitiques imbriqués.

Cette 5ème République embrassera pleinement notre trajectoire, sera en phase aussi bien avec nos racines culturelles qu’avec notre époque et répondra aux attentes légitimes d’un peuple qui n’a que trop souffert.

C’est le lieu d’exprimer mes sincères remerciements au Gouvernement d’Union Nationale pour les multiples efforts fournis dans la marche de la deuxième phase de la transition.

Par souci de plus d’inclusivité qui est notre credo depuis l’avènement de la transition, un nouveau Gouvernement en phase avec les exigences de la République naissante et les enjeux de l’heure sera formé.

Puisse Dieu nous combler de Sa Sagesse et illuminer notre chemin.

Bonne et heureuse Année 2024.

Vive la 5ème République !

Vive le Tchad !

Que Dieu vous Bénisse.

Je vous remercie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos de atpe

Vérifier aussi

Coopération : l’AFD appuie la lutte contre les inondations dans la ville de Moundou

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Passalé Kanabé Marcelin, a échangé ce mercredi 21 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *