A LA UNE

Niger : Le président Mohamed Bazoum destitué par les militaires

Le président nigérien Mohamed Bazoum est déchu par des éléments de sa garde présidentielle. Au cours de la nuit du 26 au 27 juillet 2023, les faits ont été confirmés par les mutins.  

Le colonel major, Amadou Abdramane, porte-parole s’est exprimé à la télévision nationale vers minuit confirmant ainsi la nouvelle tant redoutée. « Nous, Forces de Défense et de Sécurité (FDS), réunies au sein du Comité national pour la sauvegarde de la patrie(CNSP), avons décidé de mettre fin au régime que vous connaissez ». Cette destitution se justifie, selon les putschistes, par la dégradation continue de la situation sécuritaire dans le pays. Les forces armées nigériennes affirment dans un tweet que l’état-major des armées a décidé de souscrire à la déclaration des auteurs du coup d’Etat.

Malgré les condamnations des chefs d’Etat, des organisations internationales et sous-régionales ainsi que les négociations, le président élu démocratiquement il y a deux ans se voit éjecter de son fauteuil.  Beaucoup de questions se font jour quant à la récurrence des coups d’Etat dans le Sahel et sur le continent noir.

À propos de ATPE

Vérifier aussi

السعودية تحتضن منتدًى دوليًّا لمواجهة موجة التضليل والتحيُّز تجاه القضية الفلسطينية

جدة (يونا) – وسط ظلالٍ قاتمةٍ من الجرائم العبثية تجاه الرموز والمقدسات الدينية بدعوى حرية …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *