Province de Hadjer Lamis : « Ces enfants rejoignent l’école qu’à partir de fin février ce qui leur laisse que seulement 4mois », Ahmat Alkhouder Ali Fadoul, Gouverneur

« L’école au niveau de la province se porte tant bien que mal avec une réticence d’envoi à l’école des enfants surtout dans le département de Dababa où ces enfants sont utilisés dans les travaux champêtres pendant la saison des pluies ainsi pendant des cultures de berbéré.

C’est pourquoi ces enfants rejoignent l’école qu’à partir de fin février ce qui leur laisse que seulement 4mois, ce qui nécessite une campagne de sensibilisation et un accompagnement.

S’agissant de la santé publique, elle se porte bien avec l’intervention de l’Etat accompagné de quelques partenaires que sont la Fondation Bill et Mélinda Gates(BMGF) et Aliko Dangoté , MSF Hollande.

Sécurité

Nous notons les cas suivants :

  • Menaces des coupeurs de route ;
  • Braquage et vol de véhicules des ONG, des particuliers et de bétail ;
  • Trafic d’armes et munitions de guerre, d’équipements militaires, de stupéfiants, d’appareils de détection des métaux;
  • Trafic des enfants vers la Libye (aventure), Tibesti (orpaillage) et la Province du Lac (terrorisme) ;
  • Menaces terroristes (Boko Haram, Djihadistes) dans nos frontières avec le Lac Tchad et le Cameroun ».

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Cherté de vie : le CESCE appelle à des actions urgentes

Le Conseil Économique, Social, Culturel et Environnemental (CESCE) a clôturé les travaux de sa première …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *