A LA UNE

Province du Lac : « le taux brut de scolarité est de 57% avec 48% des garçons et 52% des filles», Adoum Moustapha Brahim, Gouverneur

« Les défis climatiques : La Province du Lac faisant partie intégrante des régions du Bassin du Lac Tchad, est confrontées aux effets conjugués du changement climatique, avec son corollaire de réduction drastique de sa superficie ainsi que de ses potentialités agro-silvo-pastorales. Un des effets le plus notoire du changement climatique en 2022, est sans nul doute, l’inondation pluviale et fluviale qui a affecté plus de 183 100 personnes soit 35 % de la population selon le rapport d’évaluation du Comité de crise. L’inondation des surfaces cultivables associées à d’autres facteurs, font planer des inquiétudes sur la situation alimentaire et nutritionnelle.

Les défis liés aux conflits inter et extra-communautaires, dus à des revendications des terroirs ou des chefferies traditionnelles, attisées par l’inexécution des décisions de justice et les trafics d’influence à divers niveaux. Lesdits conflits sont aussi exacerbés par le problème de délimitation des cantons, occasionnant souvent des tensions avec des pertes en vies humaines.

Les défis de développement local, marqués par l’insuffisance des infrastructures et services sociaux de base et ce, en dépit d’importants moyens que déployés par le Gouvernement, dans le cadre de la politique sociale. Pour illustration, dans le domaine éducatif, on note une insuffisance des salles de classes, des tables bancs, des enseignants, des matériels didactiques et l’absentéisme caractérisée des agents. Mais grâce à l’appui des partenaires œuvrant dans le secteur de l’éducation, il y a lieu de féliciter du fait que dans la Province du Lac, le taux brut de scolarité est de 57% avec 48% des garçons et 52% des filles. Les circonscriptions administratives et la plupart des délégations ministérielles manquent des infrastructures, des moyens roulant et des personnels d’appui. Le problème d’eau potable se pose avec acuité. Le manque d’emploi des jeunes et l’insuffisance des subventions accordées aux femmes ne favorisent pas l’envol du développement local ».

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Secteur pétrolier : la situation des employés nationaux préoccupe

La ministre du Pétrole, des Mines et de la Géologie, Ndolenodji Alixe Naimbaye a présidé …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *