Réseaux sociaux : l’IDEA jette les bases d’une lutte efficace contre les messages de haine

La « Campagne digitale de lutte contre les messages de haine et les rumeurs sur les réseaux sociaux », lancée le 12 avril 2023 est clos ce vendredi 15 septembre 2023 par le ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Abdraman Koulamallah. La campagne de 3 mois est financée par l’Union européenne et mise en œuvre par l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA).

Cette campagne qui vise à réduire les messages de haine, de violences verbales et des rumeurs malveillantes sur les réseaux sociaux, est accompagnée d’un concours qui a permis de dénicher des ambassadeurs. Les différentes plateformes numériques développées dans le cadre de cette initiative, a, engagé une interaction assez intéressante. Il s’agit principalement de Facebook, Twitter, Instagram, Tik-tok et linked In. Le concours a consisté à produire et diffuser des messages positifs pour faire face aux messages de haine. 60 candidatures sont enregistrées par l’équipe technique. Au final 10 sont retenues et deviennent du coup les ambassadeurs de lutte contre les discours de haine sur les réseaux sociaux. Le ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Abdraman Koulamallah a, dans son intervention instruit ses services pour leur décerner des attestations et faire d’eux des ambassadeurs de son département contre ce phénomène.

Le chef de programme de l’IDEA-TCHAD, Abdoul Wahab Bâ, a remercié les autorités tchadiennes pour leur soutien. Il a plaidé pour que ce programme puisse se poursuivre afin que le Tchad soit un pays où les discours de haine n’ont pas leur place. Le ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Abdraman Koulamallah, se félicite de l’efficacité de cette campagne. Selon lui, les discours de haine sur les réseaux sociaux sont devenus un péril pour l’unité et la cohésion de la nation. « Il est dommage qu’on utilise pas les réseaux sociaux pour faire la propagande en faveur de l’unité nationale. La haine est nocive pour notre pays », a-t-il fait observer.  Le ministre a toutefois reconnu que certains messages sont consécutifs à la détresse des jeunes qui n’arrivent pas à trouver  d’issue. Il a plaidé pour que les gouvernants écoutent ces voix de détresse. Abdraman Koulamallah a annoncé une grande conférence sur les réseaux sociaux au début de l’année prochaine pour ausculter tous ces problèmes.

Badoum Oumandé Henri

 

 

 

À propos de ATPE

Vérifier aussi

حزب حركة الخلاص الوطني التشادية يعلن اطلاق انشطته السياسية رسميا

أعلن عصر يوم الخميس 11 من أبريل 2024، رئيس حزب حركة الخلاص الوطني التشادية المستشار …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *