Ministre des Mines et de la Géologie/Ph ABDALLAH YOUWA

Tchad : des potentialités minières présentées aux investisseurs dans le monde

Le ministre des Mines et de la Géologie, Abdelkerim Mahamat Abdelkerim, a fait un point presse ce vendredi 2023 à son cabinet relatif à la participation du Tchad aux différents sommets internationaux liés au secteur minier.

Ce sont des rencontres de haut niveau qui ont permis au département des Mines de porter loin les potentialités du Tchad dans le domaine des mines et de la géologie. Il s’agit de la « conférence minière internationale du 10 au 20 janvier 2023 à Riyadh au royaume d’Arabie saoudite», « la conférence minière ‘’Miningindaba 2023 du 02 au 12 février 2013 à Cape Town en Afrique du sud » et en fin la « conférence annuelle et statutaire sur les mines organisée par l’Association Canadienne des Prospecteurs et Entrepreneurs (ACPE) ainsi que le forum économique intergouvernemental sur l’exploitation minière, les minéraux, les métaux et le développement durable  dénommée PDAC 2023 » à Toronto au Canada.

Le « Rôle des gouvernements dans le développement des chaînes d’approvisionnement en minerais critiques » et la « Collaboration entre les gouvernements pour accélérer la création d’industries des métaux verts » ont été entre autres des thèmes abordés lors de la conférence de l’Arabie Saoudite, selon le ministre.

Au Cape Town en Afrique du sud, la substance des discussions a été accès sous le thème « libéraliser les investissements miniers africains: stabilité, sécurité et approvisionnement » où, ensemble, l’industrie explorera comment l’Afrique, et plus particulièrement l’exploitation minière, les investisseurs et la société se plongent dans des stratégies intégrales d’autonomisation économique, soutenant la sécurité de la chaîne d’approvisionnement pour la transition énergétique et saisissant les opportunités d’investissement capitalisant sur le super cycle des matières premières. En marge de cette conférence, a eu lieu le symposium ministériel organisé sous le thème, « Surmonter le long processus d’approbation et de l’obtention de permis des métaux et des substances minérales ».En fin nous nous sommes penché à Toronto avec les autres participants sur les minéraux critiques  notamment : du  Lithium, du cuivre, du graphite, du cobalt, du nickel, du titane, du  niobium.

« La participation du Tchad à ces conférences minières internationales a été une occasion de venter les potentialités du pays dans le secteur minier. Déjà, je me réjouis pour la signature par le Chef de l’Etat, du Décret portant gestion des recettes minières affectées aux provinces productrices. Ce décret stipule que la part des recettes  minières destinées aux provinces productrices est fixée à cinq pour cent (5%). Les 5% sont calculés  au prorata des recettes générées par la production de l’or dans chaque province concernée puis déposées auprès du Trésorier payeur provincial et /ou du Receveur le plus proche des zones d’extractions. Cette part est  affectée aux provinces productrices  pour la réalisation des ouvrages ou les projets communautaires prioritaires, afin de contribuer au développement socio-économique du pays ; c’est pourquoi cet acte est salutaire.

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Promotion des « MADE IN CHAD »

Dans le cadre des efforts visant à promouvoir le ciment produit localement au Tchad, une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *