Tchad : des projets innovants pour le monde pastoral

Le gouvernement du Tchad en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) organise ce 7 février 2024 un atelier technique de présentation des projets BC Chari, PAIRIAC-FAO et PAIRIAC WCS et de mise en place officielle du Comité Central de Suivi Technique. C’est grâce à l’appui financier de l’Union européenne et technique de l’ONG Wildelife Conservation Society (WCS) que se tient cet atelier de deux jours.

L’objectif est de présenter officiellement les trois projets initiés par les acteurs du monde pastoral. Il s’agit d’abord du projet du Bassin du Chari (BC Chari), du Programme d’Appui à l’intégration régionale et à l’investissement en Afrique Centrale (PAIRIAC-FAO) et du PAIRIAC-WCS de l’ONG Wildelife Conservation Society (WCS) et c’est à travers plusieurs composantes. Ils sont présentés aux acteurs et parties prenantes afin de rendre opérationnel le CCST (Comité Central de Suivi Technique), l’un des organes de gouvernance des trois projets. Cela permettra une bonne appropriation des projets par les acteurs impliqués, puis de présenter le CCST comme organe technique de suivi et d’orientation de l’exécution de ces trois projets.

Ainsi, les grandes orientations reposent sur les composantes « Amélioration de l’accès aux services pastoraux et des structures agropastorales de gestion des ressources naturelles ». « Dans la zone d’intervention, la transhumance et la mobilité pastorale sont sécurisées dans un cadre de développement régulé, spécifique, respectueux de l’environnement, des Droits humains et de l’égalité de genre, et contribuant à la résilience des communautés pastorales face aux aléas climatiques. Définir et mettre en œuvre les règles des droits humains et des critères d’égalité, sur les parcours de transhumance transfrontalières entre le Tchad, le Cameroun et la Centrafrique ».

Le Directeur Pays de l’ONG WCS, Dr Malachie Dolmia a signalé aux participants que leurs avis seront sollicités pour les modalités d’exécution ainsi que du plan de travail. Dans la même veine, il les a rassurés qu’aux insuffisances constatées, son organisation en tant que maître d’œuvre s’engagera à observer les recommandations formulées pour l’amélioration de la mise en œuvre, afin d’aboutir aux résultats escomptés au profit et à l’avantage des groupes cibles et des bénéficiaires.

Ouvrant officiellement les travaux, le Secrétaire général du ministère de l’Elevage et des productions animales, Haroun Moussa a précisé que cet atelier devra examiner et comprendre le plan de travail des trois projets susmentionnés.

Précisons que ces trois projets ont pour zone d’exécution, le Cameroun, la République Centrafricaine et le Tchad.

Ngaoundi Napoléon

À propos de ATPE

Vérifier aussi

تجمع دول الساحل والصحراء: انطلاقة اعمال خلوة السفراء ومنسقي الاتصال للتجمع بانجمينا

افتتح الأمين التنفيذي لتجمع دول الساحل والصحراء السفير ادو الحاج ابو اعمال ملتقى خلوة السفراء …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *