A LA UNE

Ville de N’Djamena : « Les occupations anarchiques des réserves de l’état créent des malentendus », Amina Kodjiana Agnes

« La ville de N’Djamena regorge ces derniers temps d’innombrables véhicules, les mototaxis, taxis et Bus de transport urbain. Elle connait une croissance démographique exceptionnelle due à l’exode rural, l’accroissement du trafic. Elle fait face à la croissance constante des accidents de la circulation routière.

Pour la période allant du 26  au 31 janvier les données recueillies par nos forces de défenses et de sécurité montrent 177 cas d’accidents de voies publiques et 37 cas de coups et blessures, devant cette situation que faut- il faire ? L’incivisme de la population met en difficulté les communes d’arrondissement dans leurs activités d’assainissement de la ville, la collecte des  ordures. Les occupations anarchiques des réserves de l’état créent des malentendus entre les juges et les Mairies.

Le manque des bureaux pour logés certains délégués des services déconcentrés de l’état et même nos services au niveau du gouvernorat ; Manque de véhicule pour le Secrétaire Général de la province et pas de résidence de Gouverneur ».

 

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Coopération : l’AFD appuie la lutte contre les inondations dans la ville de Moundou

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Passalé Kanabé Marcelin, a échangé ce mercredi 21 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *