Voies publiques : L’axe double voies-Ngueli, l’otage des camions

Cette voie qui relie la capitale tchadienne au Cameroun voisin souffre de stationnement en désordre des gros porteurs en provenance de Douala et du Nigeria. Ces camions rendent difficile la circulation et sont, parfois, à l’origine des accidents. Les usagers appellent les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités.

Tous les jours et les après-midis surtout, il est difficile de circuler normalement sur l’axe double voies-Ngueli. La cause, le stationnement des gros porteurs sur le trottoir voire sur la route carrément. Cet incivisme met à mal les usagers.  « Je suis ici de manière permanente pour mon business. Mais généralement  à partir de 14heures jusqu’au soir cette  voie devient très restreinte à tel point que nos clients ne peuvent même  pas avoir accès à nous. Alors que nous sommes ici pour pouvoir joindre les deux bouts. Je pense que la mairie doit faire normalement son travail afin que nos activités aillent mieux », se plaint Angelle, vendeuse de poissons installée juste au bord de cet axe.  Sur la même route, nous avons rencontré Kodé Moussa entouré de quelques jeunes dans un espace rempli de camions jusqu’au goudron.  Cet homme dit qu’il est le gardien de ces véhicules depuis 2007 et qu’il loue son espace aux automobilistes. « Comme il n’y a pas de parkings publics, je crois c’est la raison pour laquelle les conducteurs de ces camions garent souvent sur la voie publique.»

Pour Abdoulaye Moussa, il faut que le gouvernement en collaboration avec la mairie, crée des parkings pour le stationnement de ces  véhicules. «  Ils  garent  sur le goudron anarchiquement sans tenir compte des conséquences. Et lors que vous leur demandez de céder la route, c’est un problème, avançant la raison selon laquelle, ils paient les taxes. Cela rend la circulation très difficile. Il faut qu’on trouve de solutions à ce problème », lance-t-il.

Mahamat Adel-Aziz, chauffeur d’un gros porteur reconnait que la voie de Ngueli est une grande route qui mérite d’être maintenue propre et fluide. «  L’Incivisme de certains chauffeurs et le manque de parkings poussent les chauffeurs à garer sur la route », renchérit-il.

Un manque à gagner

Si la mairie créait des parkings, cela rapporterait beaucoup d’argent au trésor public et créerait des emplois aux jeunes. C’est un manque à gagner pour la mairie. Sinon la mairie centrale au terme de la décision N°18/CVDJ/DC/SCP 2023 a pris l’initiative de déguerpir tous les gros porteurs stationnés sur les voies publiques et autres installations anarchiques dans la ville de N’Djaména. Mais, rien n’a été fait au préalable pour la création des parkings ou la sensibilisation.

Trésor Akawa isidore (stagiaire)

À propos de ATPE

Vérifier aussi

أيتام مركز سمو الشيخ سيف بن محمد آل نهيان يستلمون مستحقاتهم

شهد مركز سمو الشيخ سيف بن محمد آل نهيان للمساعدات الخيرية والإنسانية عملية صرف مستحقات …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *