A LA UNE

ATPE : Les femmes promotrices et bénéficiaires de la paix

L’Agence tchadienne de presse et d’édition(ATPE) à travers son personnel féminin a organisé une cérémonie de réjouissance à l’occasion de la Journée internationale de la femme.

La Journée internationale de la femme est une occasion offerte aux femmes pour se mettre au-devant de la scène. Elle permet de célébrer les progrès de la femme et de mettre en valeurs la femme tchadienne, mais aussi évaluer les goulots d’étranglements qui entravent la marche progressive vers l’égalité au niveau national.

« La force de l’agence réside sur l’équipe rédactionnelle, qu’il y a quelques années considérées comme des mieux que rien par leurs confrères des autres médias. Les agents ont traversé des périodes difficiles mais avec abnégation et bravoure, ils ont su gérer leur quotidien », a indiqué la Sous-directrice de production par ailleurs présidente d’organisation Modjimadi Djimas Justine.

La Directrice générale de l’ATPE, Hadjé Bintou Kachallah Kasser a souligné que, « cette journée constitue pour chacune d’entre nous, une célébration de la mise en œuvre de la lutte pour nos droits, la réduction des inégalités hommes/femmes mais surtout la valorisation de la femme. Un jour ne suffit pas pour aboutir mais cela reste un symbole, il doit être de quotidienne car, la victoire reste loin ».

Pour elle, la femme tchadienne et particulièrement les femmes journaliste jouent un rôle très important dans cette phase de transition. La femme est de par sa nature, une éducatrice, une communicatrice alors que dirais-je de la femme qui a pour métier la communication, le journalisme ?  Elle est actrice, promotrice et bénéficiaire de la paix. Elle invite les agents de ATPE à s’unir, à trouver les forces dans les faiblesses, à se renforcer et à faire fi d’individualité afin de former une chaîne dont les maillons sont solidement liés les uns aux autres.

Noukoumon Salomon, Stagiaire  

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Passif des agents de l’ex-ONRTV : le ministre des Finances a pris le dossier en main

Les agents de l’ONAMA revendiquent toujours le paiement de leur passif de l’ex-ONRTV. C’est au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *