Forme de l’Etat : le choix par référendum divise

Les travaux dans la Commission forme de l’Etat, constitution, réformes institutionnelles et processus électoral ont repris ce mardi 13 septembre 2022 au Palais du 15 Janvier. Les débats sont dominés par la forme de l’Etat.

Dans les interventions, les partisans d’Etat unitaire décentralisé justifient leur position par le fait que cette forme bien qu’inscrite dans les anciennes constitutions, n’a pas été bien expérimentée. Selon eux, le problème du Tchad réside dans la mauvaise gouvernance. Les partisans de Etat fédéral retorquent que la mise en œuvre de la décentralisation est un échec. C’est pourquoi, il faut expérimenter le fédéralisme.

De ces deux bornes, se dégage une tendance au milieu qui souhaite que la question soit soumise au peuple par référendum. Mahamat Ahmat Alhabo du PLD est de ceux qui pensent que c’est une question cruciale qui ne peut être traité dans la salle donc, il faut la soumettre au référendum. Monique Ngaralbaye quant à elle, soutient que si le sujet divise, ce ne sont pas les 1500 participants qui pourront trancher à la place des 16 millions de Tchadiens. Par conséquent, il faut aller au référendum.

Contrairement aux autres, la Commission forme de l’Etat, constitution, réformes institutionnelles et processus électoral revêt d’un intérêt particulier. Malgré les débats contradictoires, les membres ont jusqu’au soir pour déposer leur rapport.

À propos de Henry Badoum

Vérifier aussi

وزير الإعلام الناطق الرسمي باسم الحكومة عبدالرحمن غلام الله يوضح الحصيلة الاخيرة للأحداث الأخيرة في منطقة منقلمي بولاية قيرا

جاء ذلك علي هامش اختتام أعمال الجلسة الصباحية من جلسات الحوار الوطني الشامل والسيادي حيث …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *