Mayo-Kebbi Est: les émissions de proximité doivent être privilégiées

La mission de restitution du rapport de suivi-évaluation des médias dans la zone méridionale conduite par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Aziz Mahamat a pris fin le jeudi 17 août 2023, à Bongor chef-lieu de la province du Mayo-Kebbi Est. Le ministre a assisté à la restitution en présence du gouverneur de la province Abdelkerim Seïd Bauche et les chefs de service déconcentrés de l’Etat.

La mission précurseur qui a évalué les problèmes auxquels fait face la station provinciale de l’ONAMA Bongor a relevé les difficultés liées aux moyens techniques, roulants, matériels et du personnel. Elle a recommandé à cette fin la construction des bureaux, le renforcement des capacités du personnel, la dotation en moyen roulant et le recrutement des speakers en langues locales. La province du Mayo-Kebbi Est, a un statut particulier du fait qu’elle est la zone pilote pour la Télévision numérique  terrestre (TNT). Lequel statut a conduit le ministre a informé sur les ambitions du gouvernement. « Grâce à la TNT, dit-il, il y aura la possibilité d’avoir plusieurs autres radios et chaînes de télévisions locales. L’expérimentation est en cours et je souhaite que les autorités de la place suivent ce processus. Cela demande tout un plan de formation parce qu’il faut être prêt pour produire des programmes locaux.»

Dans le fonctionnement global des stations provinciales, le ministre soutient que l’objectif est de les autonomiser pour qu’elles émettent 24 heures/24. Aziz Mahamat Saleh a insisté sur l’importance des programmes locaux. « La RNT n’est pas suivie depuis quelques années par tous les Tchadiens. Les instructions des plus hautes autorités projettent de la rendre effective. Dans ce sens, une commande est en cours pour que la radio nationale puisse être écoutée dans tout le Tchad à partir de N’Djamena. Les stations régionales, vous devez vous adapter parce que lorsque ça sera fait, le relai ne sera plus nécessaire », informe Aziz Mahamat Saleh. Selon lui,  Il faut que les radios qui sont dans les provinces ressemblent à ceux qui elles sont adressées. Ce sont des émissions de proximité qui doivent être privilégiées, d’après le ministre.

Un clin d’œil aux médias privés

En s’adressant aux médias privés, le ministre de la Communication a demandé que leurs doléances lui soient transmises par écrits pour pouvoir les êtres étudiées. « Le ministre que je suis, soutient-il,  n’est pas seulement celui des médias publics. C’est la raison pour laquelle, je demanderai à ce que la plupart de vos doléances soient mises sur écrit transmises ; de sorte à ce que l’on sache, quelles sont vos vraies difficultés. Parce que la bonne santé des médias privés permettra non seulement la diversification des points de vue mais surtout à ce que les populations soient mieux informées ».

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Droits des femmes : les communicatrices du Tchad plaident pour le respect des engagements en leur faveur

Les femmes du ministère de la Communication ont clôturé la Semaine nationale de la femme …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *