OCI : Le Comité Exécutif appelle à la mobilisation pour protéger la mosquée d’Al-Aqsa

La réunion extraordinaire du Comité exécutif de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) a souligné la condamnation de l’agression continue d’Israël contre la mosquée d’Aqsa et la nécessité de mobiliser les efforts pour protéger Jérusalem au cours d’une réunion le mardi 10 janvier 2023.

La réunion a lieu à la demande de l’État de Palestine et du Royaume de Jordanie, en coordination et en consultation avec le Royaume d’Arabie saoudite, l’actuel Président du Sommet islamique et le Président du Comité exécutif, pour discuter des récents développements à Jérusalem et à la mosquée d’Al-Aqsa

Le représentant permanent de l’Arabie saoudite auprès de l’OCI, Saleh bin Hamad al-Suhaybani, a affirmé que les attaques d’Israël contre la mosquée dAl-Aqsa et le peuple fraternel palestinien dans son ensemble constituaient une provocation de millions de musulmans et alimentaient les conflits, l’extrémisme et l’instabilité dans la région, ainsi qu’une violation flagrante des résolutions internationales pertinentes. Al-Suhaybani a déclaré que « L’incursion dans les cours de la sainte mosquée Al-Aqsa par des extrémistes israéliens, quelles que soient leurs qualités, ne peut être vue indépendamment des événements d’il y a deux décennies lorsqu’un haut responsable israélien l’a fait, entraînant la mort de centaines de frères et sœurs palestiniens à la suite de l’explosion de la deuxième intifada. » Il a réitéré la position ferme du Royaume selon laquelle la mosquée Al-Aqsa devrait être entièrement protégée et que les violations graves et les provocations devraient être arrêtées.

Le secrétaire général de l’OCI, Hussein Ibrahim Taha, a souligné que les attaques israéliennes contre la Sainte Mosquée Al-Aqsa étaient préjudiciables aux sentiments et aux croyances des musulmans du monde entier, ainsi qu’une violation flagrante du droit international et des résolutions des Nations unies. Il a souligné que de telles attaques alimenteraient la violence, les tensions et déstabiliseraient la région, appelant à une action internationale responsable demandant l’Israël à mettre fin à ces graves violations en préservant le statut  historique et juridique de la sainte mosquée Al-Aqsa en tant que lieu de pur culte pour les seuls musulmans.

À propos de Henry Badoum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *