Tchad : le prix de la viande augmente

Sur les différents marchés de la capitale, un constat est partagé par la plupart des citoyens. La viande, qu’elle soit de bœuf, de dromadaire ou de mouton, se vend cher de jour en jour. Du coup, cet aliment très prisé par la majorité des Tchadiennes et Tchadiens entre peu ou en petites quantités dans le menu quotidien des familles. Les causes de cet envolée des prix préoccupent plus d’un consommateur.

A l’abattoir de Gassi où d’habitude les clients sont satisfaits du prix et de la quantité de viande qu’ils achètent, ce mercredi par exemple, beaucoup sont déçus. Si le kilogramme se vendait à 1000 Francs CFA  il y a peu, le prix actuel est fixé à 1500 Francs CFA au minimum. Dame Florence déclare « le dimanche passé j’étais au marché d’Ambatta et à ma grande surprise je constate que le prix de la viande à augmenter, comme d’habitude nous ne sommes pas nombreux dans la famille. Je paye la viande pour 1000F cela suffisais pour la sauce mais maintenant  la viande pour 1000F CFA  ne nous suffisent pas, pour ce fait il me faut la viande de 1.500 pour que mes enfants mange suffisamment »  souligne-t-elle. Les familles nombreuses friandes de viandes ne savent plus à quel saint se vouer.  Jeanne Yoina, mère de famille partage sa peine : « avant, la viande de 1500 Francs CFA pour préparer mais maintenant il faut pour 2500 Frs CFA. Nous sommes nombreux dans notre concession, ce problème est très grave ». Une autre témoigne : « On consommait la viande pour 2000 Franc CFA pour huit bouches mais pour le moment on achète pour 3000 à 4000 Franc CFA ». Cette augmentation brusque nous tracasse. Il faut que le gouvernement nous trouve une solution, renchérit-elle.

L’incompréhension

Le Tchad compte des millions de tête de bétails sur pieds. Ses habitants ne comprennent pas les causes de cette fluctuation des prix. Du côté de l’organisation des bouchers, la raison toute trouvée, c’est le rapport entre l’offre et la demande. Leur conseiller Ibrahim Issa explique : « le prix de la viande varie d’une période à une autre, au moment où les moutons et les bœufs sont chers, nous les vendons aussi cher. Il y a une période ou au niveau de l’abattoir nous prenons la viande moins chère et la vendons à des prix abordables ». Dans les différents marchés, les moutons sont plus chers que les bœufs c’est pourquoi, aujourd’hui l’on remarque partout dans les boucheries, le prix de la viande de mouton a augmenté. Tandis que la viande de bœuf est vendue à un prix raisonnable, quand on achète cher, on le vend aussi cher. On cherche la qualité pour subvenir aux besoins de nos clients, mais malheureusement ces derniers temps on n’a pas suffisamment de moyens pour aller prendre la viande à abattoir. Avant le prix d’un bœuf variait entre 50.000 Francs CFA à 75.000 Francs C FA aujourd’hui les bœufs sont bien nourris et leur prix a triplé »

Danhrée Hormo Florisse, stagiaire

À propos de Henry Badoum

Vérifier aussi

Cimetière de Toukra : certaines tombes emportées par les eaux

Certains  citoyens qui ont  enseveli  leurs proches au cimetière de Toukra  constatent que, les eaux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *