Éducation nationale : dépolitiser l’école

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Promotion civique, Moussa Kadam, après une mission d’imprégnation au sud du pays dans des écoles,  a fait une communication le mercredi 09 août 2023, au Centre national de Curricula.

Cette communication a été faite en présence des directeurs techniques dudit ministère et certains partenaires techniques et financiers. D’entrée de jeu, Moussa Kadam a reconnu que l’école tchadienne va mal. « Les états généraux du système éducatif tchadien et l’enquête parlementaire ont prouvé que l’école tchadienne va mal. Et ma tournée à la partie méridionale du pays confirme cela. Il y a un manque criard des infrastructures d’accueil dans nos écoles et manque d’enseignants», a déploré le ministre de l’Éducation nationale.

Moussa Kadam d’ajouter que des écoles sont créés par des politiciens en vue d’assouvir leurs intérêts sans des ressources adéquates  « Maintenant chaque établissement doit être doté d’un comité de gestion afin d’examiner le vrai problème. Chacun crée l’école dans son village sans des moyens conséquents. Après on vient demander au ministère d’officialiser et de doter ces écoles des moyens didactiques,  c’est impossible car le budget de l’éducation est très limité raison pour laquelle le Premier ministre a interdit la création des écoles privées pendant deux ans», a-t-il fustigé. Le ministre de l’Éducation nationale a aussi dit que plusieurs enseignants désertent leurs postes avec la complicité des certains administrateurs mais des solutions sont en train d’être trouvées pour redorer le blason du système éducatif.

Le  responsable  de l’Ong Enfants du Monde par ailleurs directeur du Programme pour la Promotion de la Qualité de l’Éducation de base au Tchad (Proqeb), Boubacar Bocoum a de son côté rappelé les réalisations du projet phase lll (2018-2022). Il s’agit des constructions des écoles, la dotation des matériels didactiques et le renforcement des capacités des enseignants.

Sur la question épineuse  des violences en milieux scolaire, le ministre a indexé la responsabilité des parents. Il compte accentuer les cours d’éducation civique et morale dans les établissements scolaires à la prochaine rentrée.

Kary  Amadou

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Géolocalisation des structures scolaires : une mission de l’INSEED dans la province du Lac

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’amélioration des résultats d’apprentissage de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *