A LA UNE

Élection présidentielle: 3 représentants des candidats s’affrontent en public

Le Centre d’Etudes pour le Développement et la Prévention de l’Extrémisme a organisé un débat public pour les candidats en lice pour la prochaine présidentielle, le 24 avril 2024, à son siège à Diguel dans le 8ème arrondissement de NDjaména. Les représentants du candidat de la Coalition Tchad uni, du parti Un Nouveau Jour et du parti Réformiste ont répondu présents. 

Ce débat public qui est une première au Tchad en période électorale, n’a vu que la participation des trois représentants des candidats en lice pour la présidentielle du 6 mai 2024, sur les 10. Cet exercice qui vise à consolider les acquis démocratiques au pays, permet aux candidats de dérouler leurs projets de société devant un public multicolore et faire affronter leurs idées. Le représentant du candidat du parti Réformiste de Yacine Abdramane Sakine, Dr Fourissou Bibilla Marcel a axé son intervention sur le capital humain. « Nous comptons valoriser le capital humain. Les Tchadiens souffrent aujourd’hui parce que le système en place ne favorise pas l’épanouissement de l’homme à cause d’un manque de volonté politique, de l’injustice et d’une mauvaise gestion des ressources de l’Etat », acuse-t-il. Le parti Réformiste envisage inverser la donne en procédant à des réformes profondes des institutions de la République, promet le représentant du part Réformiste.

« Mahamat Idriss Déby Itno hérite d’une situation très difficile. Depuis l’indépendance le Tchad va mal. Ce n’est pas en 3 ans et demi que nous pouvons changer la situation. Depuis la prise du pouvoir par Mahamat, il n’y a pas eu d’incurssion des rebelles. Beaucoup de projets ont été réalisés d’autres sont en cours. 32 centres de santé ont été mis à jour dans le monde rural. Le projet de société de notre candidat s’articule autour de 10 points pour 100 actions . Nous sommes conscients de la crise énergétique . Le projet d’électrification du Tchad et d’autres concernant le chômage et la relance de l’économie sont déjà pensés. Donnez-nous les cinq ans à venir , vous aller nous juger », répond le représentant du candidat de la Coalition pour Un Tchad Uni, Mahamat Assileck Halata.

Pour le représentant du parti Un Nouveau Jour de Nasra Djimarngar, Djelassem Dovangmbaye Félix, son candidat fait la politique de la non-discrimination et de la protection sociale . « Les femmes meurent chaque jour en donnant naissance par manque des centres de santé de proximité, des individus sont tués au quotidien sans justice. Nous aspirons réduire la mortalité infantile en faisant des campagne de sensibilisation et nous allons faire la promotion des valeurs républicaines au sommet de l’État. Toutes les identités doivent être valorisées en réfutant le régionalisme et le népotisme, promouvoir la bonne gouvernance », prévoit -il.

Kary Amadou

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Fête du travail:Le ministre invite les travailleurs au sens de responsabilité

Travailleuses et travailleurs, A L’instar des autres pays du monde, le Tchad commémore le 1er …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *