A LA UNE

Football : Des nouveaux textes pour la FTFA

Les acteurs du football de la Fédération Tchadienne de Football Association (FTFA) ont adopté, le mercredi 25 octobre 2023, les textes statutaires et règlementaires sous l’égide du Comité de normalisation (CONOR). C’est au cours d’une Assemblée générale présidée par le ministre en charge des Sports Patalet Geo en présence des représentants de la Fédération internationale de football association (FIFA) Dieudonné Happi et de la Confédération africaine de football (CAF) Jean Jacques Dieng.

Les présidents des ligues, des clubs et des associations de défense des joueurs ont apporté des amendements pour enrichir les documents avant leur adoption. Des débats francs ont porté sur la responsabilité des ligues, la prise en charge des joueurs, l’éligibilité à la tête de la FTFA, entre autres. Ces discussions n’ont qu’un seul objectif ; disposer des textes capables de faire renaitre le football tchadien. Le mandat du CONOR qui va prendre fin le 30 novembre prochain exige l’organisation d’une Assemblée générale élective avant cette date. Et, l’adoption de ces textes, est un pas important.

Déjà, à la fin de la journée, le calendrier du processus dévoilé par la FIFA est présenté à l’Assemblée par la présidente du CONOR, Me Jacqueline Moudeïna. Selon les textes de la FIFA, l’organe dispose de 40 jours pour aboutir à la mise en place d’un nouveau bureau exécutif de la FTFA. Le retard accusé dans l’élaboration et l’adoption des textes ne laisse que 35 jours à partir de ce 26 où officiellement les candidatures sont ouvertes. Cette exception est faite à cause de la période transitoire. Après la mise en place du nouveau bureau, le délai de 45 doit être respecté pour toutes les élections à venir. Cependant, en cas d’échec, le CONOR a demandé à l’Assemblée de lui donner mandat au cas de force majeur. Si le calendrier arrivait à être modifié, il est exclusivement de la  prérogative du conseil de la FIFA.

La présidente du CONOR, Me Jacqueline Moudeïna, s’est réjouie de la qualité des débats sans filtres. Selon elle, ces textes doivent permettre une gestion saine de la FTFA afin de faire renaître le football. Le représentant de la CAF, Jean Jacques Dieng a exprimé sa satisfaction par rapport au déroulé du processus. Cela montre une certaine dynamique. Il a mis l’accent sur la gouvernance, l’éthique et la responsabilité. « Le football tchadien a sa place sur l’échiquier mondial », souligne-t-il. Pour sa part, Dieudonné Happi de la FIFA a exhorté les acteurs à tout faire pour que le ballon recommence à rouler normalement au Tchad. Car, selon lui, le pays a des talents incomparables.

Badoum Oumandé Henri

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Football : le tournoi des organes de presse démarre le 13 février 2024

L’agence Tchad-sport à travers son promoteur Marabeye Archange a fait un point de presse ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *