Réseaux sociaux : Que faire quand la toile expose à tout ?

Bon nombre de jeunes passent le clair de leur temps sur les réseaux sociaux. Les uns dorment peu, occupés qu’ils sont par des futilités, d’autres par contre, savent tirer leur épingle du jeu. Entre opportunités et risques, les navigateurs ne doivent-ils pas savoir raison gardée ?

Facebook, Instagram, Tik-tok et whatsApp sont de nos jours les plateformes en ligne les plus fréquentées. Comme une boutique accessible à tous, les abonnés ne se lassent pas d’y entrer et d’en sortir comme bon leur semble. Les yeux toujours rivés sur l’écran de leurs téléphones, les jeunes surtout, n’ont d’yeux que pour les publications qui pleuvent à temps et à contre-temps. Ketch Magne Vincent, jeune commerçant, parle de sa dépendance vis-à-vis des réseaux sociaux : « j’utilise Facebook et WhatsApp, mais c’est Facebook qui m’occupe beaucoup plus parcequ’il y a des discussions intéressantes. Je cause avec les amis, parfois il y a des articles que les gens proposent à acheter. « Surtout quand tu as des marchandises c’est intéressant donc je trouve bien. C’est important parce qu’il me permet de faire connaître les objets que je vends ». Madigoto Sembété Marie-France, élève au Lycée technique commercial quant à elle, utilise Google pour faire des recherches pour bien préparer ses exposés et devoirs, « je suis également sur Facebook et WhatsApp, malheureusement sur Facebook, il y a des choses qui ne m’arrangent pas. Les gens postent des images et vidéos que je ne dois pas regarder à mon âge, par exemple voir une femme nue. Donc je pense que ce n’est pas bien de regarder ». Pour elle, ceux qui sont sur Tik-toK doivent faire preuve de modération et bien gérer leur temps. Juste une heure pour les recherches, elle se déconnecte. Sauf quand il y a « quelque chose qui m’avantage car il n’est pas bien d’être tous les temps sur le réseau sociaux » conseille l’élève.

Escroquerie et piraterie

Adoum Cherki, élève, déclare lui aussi : « je suis souvent sur Whatsapp parceque mes frères et sœurs sont à l’étranger. Dans notre pays, nous sommes en retard, les gens s’insultent sur les réseaux sociaux. Quant à moi, c’est pour regarder les vidéos des joueurs et leurs images. Pendant les weekends, je télécharge souvent les vidéos et les images. ». Evoquant les risques,  certains se disent conscients des risques auxquels ils sont exposés sur les réseaux sociaux. Il y a des arnaqueurs et des pirates de comptes sur la toile. A ce sujet, l’informaticien Béchir Mahamat Ahmat penche pour une approche pédagogique et une sensibilisation intense pour prévenir les dangers. «Chaque compte de réseau social a une fenêtre dénommée : « two steps-vérification », il  faut y mettre un code pour protéger son téléphone. Ainsi, même si quelqu’un vole le téléphone, il ne peut entrer dans ton compte ni le pirater. Il ne faut pas cliquer sur un lien que tu ne connais pas, si par erreur vous cliquez sur le lien, ils peuvent facilement pirater votre compte, certains vous diront que vous avez gagné un prix ou que vous avez gagné telle ou telle somme, sachez que cette personne est un escroc. Pour ceux qui écrivent leurs mots de passe avec le numéro de téléphone ou le nom de leur mari, femme et enfant, ils sont facilement piratés. En faisant des recherches sur Youtube, vous saurez comment protéger votre téléphone ou comment protéger votre compte, vous pourrez savoir si c’est un escroc. Même les appels vidéo sont dangereux, la personne vous appelle en enregistrant l’appel pour vous faire des chantages après. Il faut prendre des précautions nécessaires pour ne pas tomber sur  des gens mal intentionnés.  Il faut sensibiliser les jeunes parceque dans d’autres pays, beaucoup d’utilisateurs ont vu leurs comptes bancaires et données piratés».

Quand les écrans nuisent

Des chercheurs américains ont démontré que les enfants qui s’adonnent démesurément aux vidéos et à l’écran, voient leurs capacités intellectuelles réduites au fil du temps. Sans oublier le fait que certains écrans à forte luminosité abiment lentement mais sûrement les yeux. En dehors des émissions utiles et instructives, il est conseillé aux parents de faire en sorte que les écrans occupent de moins en moins la tête et le cœur de leurs progénitures au profit des livres. Car ceux-ci instruisent mieux et participent sainement à l’épanouissement cognitif quand ils ont des contenus irréprochables.

L’effet de mode aidant, il est impossible de maitriser ce qui relève de la vie privée de chaque citoyen. Aucun réseau social n’est en lui-même la source du problème. Si des individus s’insultent sur la toile, c’est qu’il y a en amont, soit des frustrations, une mauvaise éducation et donc des comportements malsains. L’heure est au changement de comportements par des campagnes de moralisation des citoyens, la sensibilisation et l’exemplarité, tout en développant des outils et moyens d’encadrement des internautes.

Florent Baïpou et Danhrée Hormo Florisse

 

À propos de ATPE

Vérifier aussi

وكالة تنمية و تطوير تكنولوجيا المعلومات والاتصال (أدتيك) تطلق أعمال الدورة الثانية من المدرسة التشادية لحوكمة الإنترنت والابتكار والأمن الرقمي

أطلقت وكالة تنمية و تطوير تكنولوجيا المعلومات والاتصالات (أدتيك) وهوس أفريكا بالشراكة مع ايرتل تشاد …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *