A LA UNE

Couples d’aujourd’hui : Pourquoi tant de divorces ?

Le mariage est l’union entre deux personnes qui s’aiment. Il est établi selon la loi ou les règles en vigueur dans  chaque pays. De nos jours, d’autres considérations prennent le pas sur l’amour.

« Dans la joie comme dans la peine ; dans la richesse ou dans  la pauvreté ; pour le meilleur et pour le pire ; je promets de t’aimer et de te chérir. Et je promets  que je ne laisserai rien ni personne nous séparer. Je fais cette promesse pour l’éternité. Je me lie à toi pour toujours jusqu’à la fin des temps et je resterai à tes cotés jusqu’à ce que la mort nous sépare. Je te mets cette bague, signe de notre alliance, de notre fidélité et de notre amour », telles sont les termes usuels lors des mariages. Des dizaines de mariages sont enregistrés chaque vendredi à la mairie ou dans les églises mais  pas pour longtemps. Après quelques temps  de vie en couple ; c’est le tribunal qui signe l’acte de divorce.

Pasteur Georges Guedem relève quelques facteurs qui entrainent la séparation des conjoints. Les jeunes d’aujourd’hui ne dialoguent pas, or le foyer se fonde sur la communication, le pardon et l’amour.  Il y a l’influence des parents sur leur beau-fils ou leur belle-fille.  « Toi comme ça marier ma fille ou mon fils ! ». Avec de tels propos, comment voulez-vous que votre enfant trouve le bonheur dans son foyer ? Certaines femmes sont influencées par leurs copines. « Ton mari te remet combien par mois pour la ration alimentaire ?  Regarde toi, en tant que femme de X, tu es dans cet état». N’a-t-on pas coutume de dire que les cinq doigts de la main ne sont pas égaux ? Le pasteur met un accent particulier sur l’éducation de base. Les jeunes veulent vivre à la lettre ce que diffusent la télévisons et les réseaux sociaux. La plupart des femmes, étant mariées, veulent sortir. Pour qu’un couple soit heureux, il faudrait que les deux aient une même vision, les mêmes principes de vie et se fixent des objectifs communs à atteindre.

Pour le meilleur ?

Cette expression signifie qu’un engagement ou un évènement vient avec des avantages et des inconvénients, en intensité variable. Elle est souvent prononcée pour rappeler les futurs mariés que dans leur union, il y aura des moments de joie mais aussi de peine.  Cette citation n’est pas respectée par les jeunes couples. Le pire n’existe pas en amour aujourd’hui, selon le pasteur George Guedem. La quarantaine révolue, Yongbaye Ruth soutient que : « le mariage d’avant, c’est pour vieillir ensemble  pour l’honneur de la famille, et  la maison».  Les gens parlent de mariage précoce, au bord du goudron et au téléphone. Pour elle, pour qu’un couple dure, il faut une entente. La femme doit respecter l’homme et vice-versa. Selon Mekoutou Bassa Didier, « les jeunes d’aujourd’hui ne voient pas loin. Ce qui est important dans le mariage, c’est la confiance, le partage et la compréhension. Mais souvent, les jeunes travailleurs sont pressés de se marier sans se connaitre. Mekoutou Bassa Didier de poursuivre que « le grand problème, c’est le suivisme des jeunes filles d’avoir un bébé ou une bague de fiançailles au doigt ». Or, ce qui importe, ce n’est pas « se marier mais plutôt comment rester dans le mariage ». Le mariage, c’est entre deux personnes. C’est un engagement qui se consolide par l’amour, la communication et le pardon. Le matériel contribue au bonheur du foyer mais ne fait pas tout le bonheur. C’est beau l’amour, mais il serait encore plus beau de faire la différence entre aimer les hommes riches et aimer la richesse des hommes.

Ouangso Alain, stagiaire

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Présidentielle au Tchad : l’ANGE dit être prête pour le 06 mai

Le rapporteur général de l’Agence nationale de Gestion des Election (ANGE), Tahir  Oloy Hassan rassure …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *