A LA UNE

Editorial : L’insécurité bloque l’émergence

Les Tchadiens, depuis quelques années vivent, la peur au ventre au vu et au su des autorités. En effet, il y a urgence à donner une orientation politique à nos comportements individuels et collectifs. Au nombre des priorités pour asseoir une république conséquente, il y a l’éducation, la sécurité et l’économie. Par conséquent, si le Tchad doit résoudre durablement ces problèmes qui se posent avec acuité à lui, pour aspirer à une réelle émergence, il doit faire face sans état d’âme à ses problèmes éducatifs, sécuritaires, économiques et sociaux plus récurrents. Dans le grand BET, le Guéra, le Mayo Kebbi Est, le Mayo Kebbi Ouest, le Logone oriental ces derniers mois, l’atmosphère est devenue invivable pour la grande majorité des habitants. Ceux-ci sont exposés à toutes les souffrances qui ont pour nom, enlèvement contre rançon, attaque à main armées, assassinat, braquage, viols, incendies, etc.  Leur vie est devenue cauchemardesque.

Quoique l’on dise, les gouvernants ont du pain sur la planche. Leur responsabilité n’est pas seulement de prendre des décisions mais surtout de faire en sorte qu’elles soient appliquées, de sécuriser. Comment comprendre que des individus sans foi, ni loi, traversent le pays, kidnappent de braves et paisibles citoyens, en égorgent sans qu’aucune autorité ne soit au courant ? Alors que les cas de fraude dans les localités et autres infractions sont quasiment suivis de près ?  Les autorités dans les provinces sont informées de tous les mouvements des citoyens. Pourquoi ne sont-elles pas informées des enlèvements contre rançon ? Il faut une nouvelle approche. Les multiples enlèvements contre rançons, affrontements intercommunautaires et assassinats réduisent le pouvoir d’achat de la population. Dans cette situation, les conditions ne sont pas réunies pour que le peuple devienne acteur de développement.

Il est temps de donner un visage humain aux relations humaines entre les filles et les fils du Tchad. Chaque Tchadien est unique et constitue une valeur sûre, un vecteur du bien-être et du bonheur de chacun et pour tous, sans distinction. Il est indispensable de faire en sorte que de voir en chaque personne, chaque individu, une extension de soi-même, au-delà des différences et même des divergences. Certes, chacun a un égo, lequel tend à le rendre individualiste et l’engage à se préoccuper avant tout de lui-même, de ses proches et des personnes avec lesquelles, il a des affinités diverses.  Seule l’application du respect des valeurs républicaines pourrait aider à rétablir l’ordre et la confiance pour que, l’insécurité obstacle au développement fasse place à la sécurité source de confiance et d’émergence sociale.

La Rédaction 

 

À propos de ATPE

Vérifier aussi

اتفاقية كينشاسا

ترأس رئيس الجمهورية الفريق أول محمد إدريس ديبي إتنو، يوم 8 نوفمبر 2023 بقصر توماي، …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *