PASST 3 : la Couverture santé universelle en bonne place dans les politiques sanitaires

Le ministre de la Santé publique et  de la Prévention, Dr Abdoulmadjid  Abderahim  a lancé le  lundi 26 juin 2023 à l’hôtel Radisson Blu, la troisième phase du Projet d’appui au secteur de santé au Tchad (PASST3). La cérémonie a vu la présence du chef de département de l’Enseignement supérieur, Dr Tom Erdimi et du représentant de l’ambassade de France au Tchad, Gilles Raussey.

Ce projet  d’une durée de quatre ans (2023 à 2027) est financé à hauteur de 11 millions d’euros  soit plus de 7 milliards de francs CFA. Il va couvrir les provinces de N’Djamena, du Logone Occidental et du Ouaddai. Le coordonnateur du PASST 3, Dr Hamid Djabar, a relevé que l’objectif de ce projet est le renforcement des politiques  et stratégies en matière de santé publique, mais surtout de procéder au démarrage de la Couverture santé universelle (CSU). Dr Hamid Djabar de poursuivre que le PASST 3 vise aussi à améliorer la santé maternelle, infantile et infanto juvénile.

Le représentant de l’ambassade de  France au Tchad, Gilles Raussey, a mentionné qu’à travers ce projet , il est question d’apporter des services essentiels et nécessaires de la santé à la population tchadienne exposée à des dangers. Il a reconnu les efforts fournis par le gouvernement de transition en matière de la santé. « La France continue et va continuer à accompagner le Tchad dans sa politique de l’amélioration de la qualité de soins à sa population aussi à la riposte de Covid 19 », souligne Gilles Raussey avant de préciser qu’en 2000, la France a financé plus de 3O projets à hauteur de 100 milliards de Fcfa.

Le ministre de la Santé publique et de la Prévention, Dr Abdoulmadjid  Abderahim a indiqué que le PASST 3 vise au démarrage de la couverture de santé Universelle ( CSU) qui permet la réduction de la mortalité néo natale et infantile qui est chère et tient à cœur le Président de transition, Général Mahamat Idriss Déby. Le ministre a exhorté les membres du comité de pilote à la réussite de ce projet tout en félicitant les partenaires techniques et financiers intervenant dans le domaine de la santé au Tchad.  «  Nous saluons sincèrement leurs engagements aux côtés du gouvernement de la transition ».

Notons que le Projet d’appui au secteur de santé au Tchad phase 3 comporte quatre composantes à savoir l’appui aux politiques en matière de santé dans l’optique de promouvoir l’équité et de réduire les inégalité entre femmes et hommes ; le renforcement de l’offre dans l’optique de répondre aux besoins spécifiques des femmes et des adolescentes et de réduire les inégalité. Les troisième et quatrième composantes sont la promotion de la demande des offres d’études et des recherches.

Djimet Biani

À propos de ATPE

Vérifier aussi

Santé publique : Les assises de la 28ème session du comité directeur se tiennent à N’Djamena

Le secrétaire général du ministère de la Santé publique et de la Prévention, Dabsou Guidaoussou …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *